Les Tchèques n’ont jamais acheté autant de voitures neuves qu’en 2017

L’économie tchèque a cru à un rythme élevé l’an passé et les salaires, poussés par le faible taux de chômage, ont connu une réelle hausse. Cela se manifeste dans les chiffres publiés ce vendredi par l’Association tchèque des importateurs d’automobiles (SDA) selon lesquels les Tchèques n’ont jamais acheté autant de véhicules neufs qu’en 2017.

Photo: GogleMapsPhoto: GogleMaps Au total, ils ont acheté 271 595 voitures neuves. Cela représente une hausse de 4,6 % par rapport à l’année précédente. Le chiffre augmente en fait régulièrement et il a doublé en dix ans.

En premier lieu, les Tchèques plébiscitent le constructeur national Škoda Auto, une société appartenant au groupe Volkswagen, qui totalise un quart des ventes. Cela signifie tout de même que les trois quarts de ces ventes sont réalisés auprès de constructeurs étrangers.

Avec plus de 25 000 automobiles neuves vendues, en seconde position, loin derrière Škoda, on trouve d’ailleurs Volkswagen. Les ventes du constructeur allemand n’ont donc pas été ébranlées par le scandale des moteurs diesel trafiqués, qui concernait plusieurs marques du groupe et un total de 11 millions de véhicules.

Les constructeurs français augmentent tous légèrement leurs chiffres de ventes par rapport à 2016. Renault s’en tire le mieux avec plus de 11 200 voitures écoulées (contre 10 200 l’année précédente). On trouve ensuite Peugeot avec environ 8 600 ventes (8 100 en 2016), et enfin Citroën, qui totalise 5 600 ventes (5 300 en 2016).

En 2017, ce sont les SUV qui ont été les modèles les plus populaires auprès des Tchèques. Leurs ventes ont augmenté d’un quart en un an. C’est la Škoda Octavia, avec 10 % du total des ventes, qui réalise les meilleures performances, devant la Škoda Fabia et la Škoda Rapid.