Le salaire moyen pour la première fois supérieur à 30 000 couronnes

Le salaire moyen en République tchèque s’est établi à 31 646 couronnes au dernier trimestre de l’année 2017 (près de 1 245 euros). En une année, selon les chiffres dévoilés ce vendredi par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ), il a connu une hausse de 8 %, environ 2 340 couronnes (92 euros), et a franchi pour la première fois le seuil symbolique des 30 000 couronnes.

Photo illustrative: Filip Jandourek, ČRoPhoto illustrative: Filip Jandourek, ČRo Les salaires ne cessent de croître depuis le début de l’année 2014. L’an passé, ils ont connu une augmentation qui a même dépassé les attentes des économistes. Une situation qui s’explique par la pression à la hausse sur les salaires exercée par la saturation du marché du travail. Le manque de main d’œuvre oblige les entreprises à augmenter leurs salaires pour attirer des salariés. Dans le même temps, le mandat du gouvernement de Bohuslav Sobotka s’est achevé par des revalorisations successives des salaires des employés de la fonction publique.

Le salaire réel, qui prend en compte l’inflation, a lui augmenté de 5,3 %. Pour autant, la structure des salaires reste largement inégalitaire puisque les deux tiers des employés tchèques ont en fait un salaire inférieur au salaire moyen. Le salaire médian, un seuil qui partage la population en deux moitiés, celle qui touche plus et celle qui gagne moins, a connu une hausse de 8,9 %. Il était de 27 320 couronnes au dernier trimestre de l’année écoulée (1 074 euros).

Les situations restent diverses selon les régions. Les salaires sont en moyenne bien plus élevés à Prague (39 173 couronnes), mais c’est aussi là qu’ils ont augmenté le moins vite. C’est l’inverse du phénomène observé dans la région de Karlovy Vary, à l’ouest du pays, où, malgré l’augmentation la plus importante en 2017, le salaire moyen est toujours le plus faible de République tchèque (27 810 couronnes).