Le PIB tchèque en croissance de 4,5 % sur un an au premier trimestre

La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la République tchèque a ralenti au premier trimestre de cette année. Elle s’est établie à 4,5 % sur un an, en baisse d’un point par rapport au même chiffre l’année dernière. Ces données prévisionnelles ont été publiées ce mardi par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ).

Photo illustrative: FreeDigitalPhotos.netPhoto illustrative: FreeDigitalPhotos.net Par rapport au dernier trimestre de l’année 2017, le PIB a crû de 0,5 %. C’est notamment la forte augmentation de la consommation des ménages qui explique le dynamisme de l’économie tchèque. « L’augmentation de la demande intérieure et des dépenses d’investissements des entreprises s’est poursuivie », note le ČSÚ. La croissance a également été portée par les bonnes performances dans l’industrie, le secteur des services et le BTP.

Selon des analystes économiques cités par l’agence de presse ČTK, la croissance devrait être comprise entre 3 et 4 % pour les trimestres prochains. Le ralentissement devrait se confirmer durant le second semestre de cette année 2018.

La hausse du PIB tchèque est supérieure à la croissance européenne. Celle-ci, pour l’ensemble des pays de l’UE, s’est établie à 2,4 % sur un an au premier trimestre. Elle a été de 2,5 % pour les pays membres de l’eurozone. Chez la Slovaquie voisine, le PIB a crû de 3,6 %, en hausse de 0,1 point par rapport au quatrième trimestre 2017.