Le PIB par habitant tchèque se rapproche de la moyenne de l’eurozone

La richesse de la République tchèque se rapproche de la moyenne des dix-neuf pays formant l’eurozone. Selon une analyse macroéconomique publiée par le ministère des Finances, le PIB par habitant tchèque en parité de pouvoir d’achat devrait atteindre 85% de la moyenne de ces Etats, contre 83% l’an passé. D’après cet indicateur, la Tchéquie est en tête des nouveaux Etats entrés dans l’UE depuis 2004.

Photo illustrative: FreeDigitalPhotos.netPhoto illustrative: FreeDigitalPhotos.net « Grâce à la forte croissance de l’économie tchèque, le niveau économique relatif de la République tchèque devrait s’établir à 86% de la moyenne des pays de l’eurozone l’an prochain », lit-on encore dans ce rapport du ministère. L’indicateur avait connu une stagnation pour la Tchéquie lors de la crise économique, se maintenant aux alentours de 77%. Il augmente régulièrement depuis 2013 et la reprise de l’activité.

Le ministère des Finances précise que le PIB par habitant de la grande majorité des pays considérés a connu l’an passé une hausse en chiffres absolus. Comparativement cependant, le niveau économique de la Hongrie, de la Grèce et de l’Estonie a baissé par rapport à la moyenne de l’eurozone.

La République tchèque arrive ainsi en tête de tous les pays de l’ancien bloc soviétique, distançant la Hongrie (65% attendu cette année) et la Pologne (67%). Prague fait également mieux que la Slovénie (80%) et que le voisin slovaque (74%). A noter que ce niveau économique est aussi supérieur à celui de certains pays d’Europe occidentale, en particulier du Portugal.

Le rapport du ministère s’intéresse par ailleurs au niveau des prix. D’après le document, il se maintient pour la Tchéquie aux alentours de 63% de la moyenne des pays disposant de la monnaie unique européenne. L’index devrait cependant augmenter jusqu’à 68% de cette moyenne l’année prochaine.