Le gouvernement tchèque signe la fin de Český Aeroholding

La société Český Aeroholding n’existera plus. Elle va être regroupée au sein d’une même entité, avec l’opérateur aéroportuaire Letiště Praha, qui en prendra la succession. Le gouvernement tchèque a en effet décidé de la fusion des deux sociétés ce mercredi.

Photo: Kristýna MakováPhoto: Kristýna Maková L’opérateur aéroportuaire Letiště Praha était un actif clé de Český Aeroholding qui, jusqu’à présent, était officiellement propriétaire de toutes les infrastructures aéroportuaires de la capitale tchèque, tandis que Letiště Praha était chargé du fonctionnement de l’aéroport.

La fusion devrait être entérinée dans le registre du commerce tchèque au 1er août prochain. Elle signifie aussi la fin des organes statutaires de Český Aeroholding. Si la présidence des deux sociétés est la même, le conseil de surveillance, dirigé par l’économiste et ancien candidat à la présidence, Jan Švejnar, va être dissous.

« Cette fusion des deux sociétés permettra de faciliter les relations et les différents processus au sein du groupe, permettant une plus grande effectivité dans le fonctionnement de la nouvelle société et une diminution des dépenses liées à l’exploitation et à l’administration, » estime le gouvernement.

Par le passé, Český Aeroholding avait été l’actionnaire principal de la compagnie aérienne nationale, Czech Airlines (ČSA), l’aidant à surmonter la menace d’une faillite. Mais après la vente de sa dernière participation dans Czech Airlines à une autre entreprise publique, Prisko, en 2016, Český Aeroholding avait perdu la raison de son existence, selon le cabinet.