La taxe sur le tourisme pourrait augmenter prochainement

Les taxes sur le tourisme pourraient à l’avenir voir leur montant augmenter. A la place de 15 couronnes (55 centimes d’euros), les touristes pourraient payer jusqu’à 27 couronnes (environ un euro) par personne et par nuit. C’est du moins ce que propose le ministère du Développement régional. En République tchèque, les taxes de séjour sont actuellement perçues uniquement par les stations de tourisme les plus populaires, une situation que la ministre Karla Šlechtová s’efforce de changer au plus vite.

Photo: CzechTourismPhoto: CzechTourism Les communes considérées comme touristiques, les stations de ski et les stations thermales tchèques peuvent actuellement encaisser une taxe de séjour maximale de 15 couronnes (55 centimes d’euros) par personne et par nuit, ainsi qu’une taxe sur l’hébergement d’un montant de 6 couronnes supplémentaires (22 centimes d’euros). Ces sommes sont pourtant à un niveau très faible par rapport à la moyenne européenne. Les touristes voyageant dans d’autres pays de l’UE paient environ un euro par nuit, voire même plus encore.

C’est en effet la raison pour laquelle la ministre du Développement régional, Karla Šlechtová, propose d’augmenter la limite maximale de la taxe de séjour, et ce à 27 couronnes (environ un euro).

De plus, la décision de mettre en place ou non la taxe est à l’heure actuelle entre les mains des autorités locales. Seule une commune tchèque sur sept l’a rendue obligatoire pour les hôtels, pensions et autres établissement d’hébergement sur son territoire. Or, selon la ministre, la taxe peut contribuer, de manière importante, à augmenter les revenus des communes. Le ministère qui avait initialement envisagé de la donc rendre obligatoire pour tous, a finalement renoncé à cette idée et a décidé de motiver les communes à l’introduire autrement. Bientôt, le cabinet pourrait donner aux communes ayant les taxes sur le tourisme une récompense financière.

« Quand on vous dit par exemple que si vous percevez deux millions de couronnes, on vous donnera deux millions de couronnes en retour, c’est une bonne motivation », explique l’adjointe de la ministre, Klára Dostálová.