La publicité en ligne est une bonne affaire, même pour les sites de fausses informations

La publicité en ligne rapporterait aux sites tchèques et slovaques de « désinformation » chaque année entre 24 et 32 millions de couronnes (entre 919 000 et 1,22 million d’euros), selon le rapport de la Fondation Open Society Found. Globalement, le chiffre d’affaires de la publicité en ligne sur le marché local est évalué à environ 20 milliards de couronnes (près de 765 millions d’euros).

Photo illustrative: fancycrave1 / Pixabay, CC0Photo illustrative: fancycrave1 / Pixabay, CC0 D’après les sources disponibles, il existe en République tchèque et en Slovaquie plus de 120 sites internet qui propagent systématiquement des informations mensongères, des rumeurs, des contre-vérités et diverses théories du complot.

Si deux sites de diffusion de fausses informations sur trois affichent de la publicité, une dizaine de sites parmi les plus visitées absorbent la majorité des recettes publicitaires.

Une analyse de la Fondation Open Society Found démontre que peu d’entreprises tchèques se renseignent sur la fiabilité des sites qui leur font (souvent à leur insu) une promotion sur le web. Parmi celles qui ont, par le passé, retiré leur publicité des sites de fausses informations, on trouve la banque Česká spořitelna ou encore les opérateurs mobiles T-Mobile ČR et Vodafone.