La banque centrale tchèque pourrait augmenter ses taux directeurs plus tôt que prévu

Česká národní banka - La banque centrale tchèque (ČNB) – pourrait procéder à une augmentation de ses taux directeurs plus tôt que prévu. C’est ce qu’a indiqué son directeur Jiří Rusnok lors d’une conférence économique à Bratislava. La croissance rapide du niveau des salaires et le faible taux de change de la couronne seraient les deux principales raisons de cette mesure.

Photo illustrative: adamo / FreeDigitalPhotos.netPhoto illustrative: adamo / FreeDigitalPhotos.net Début mai, le Conseil bancaire de la ČNB a décidé de maintenir son taux principal à 0,75 %. Jiří Rusnok avait alors expliqué que, compte tenu des nouvelles prévisions macroéconomiques, une seule augmentation de ce taux était prévue pour cette année, et ce dans le courant du quatrième semestre.

L’évolution du taux de change de la couronne (25,6 CZK pour 1 EUR ce mardi), mais aussi la croissance des salaires, avec un salaire brut moyen qui a augmenté de 8,6 % au premier trimestre 2018 pour s’établir à 30 265 couronnes (1 172 euros), pourraient toutefois conduire l’institution monétaire tchèque à changer son fusil d’épaule.

La dernière augmentation des taux directeurs décidés par la ČNB remonte au mois de février. Le taux principal avait alors été revu à la hausse de 0,25 point.

Les taux directeurs d’une banque centrale définissent les taux d’intérêts auxquels les banques commerciales peuvent se financer auprès d’elle. Il s’agit donc d’un outil qui permet indirectement d’impacter sur le niveau des crédits des entreprises et des particuliers et donc de réguler l’activité économique.