La Banque centrale augmente ses taux directeurs pour la première fois depuis 2008

Le Conseil bancaire de la Banque nationale tchèque (ČNB) a décidé ce jeudi d’augmenter ses taux directeurs. C’est la première fois que la Banque centrale agit de la sorte depuis 2008. C’est aussi une première au niveau européen dans le cycle économique actuel. Après l’annonce de la ČNB, la couronne tchèque s’est immédiatement renforcée face à l’euro.

Photo illustrative: Barbora NěmcováPhoto illustrative: Barbora Němcová L’institution monétaire tchèque a décidé de baisser deux de ses trois taux directeurs. Le taux principal, celui qui définit le niveau du crédit en République tchèque, passe de 0,2% à 0,25%. Il n’avait jamais été augmenté depuis février 2008 et la dernière fois que la Banque nationale l’a modifié, c’était en novembre 2012, pour le baisser. Le taux lombard augmente lui de 0,25 point, à 0,5%. Le taux d’escompte, utilisé pour les prêts à très court terme, n’est pas touché. Il reste au niveau de 0,05 point.

La décision de la Banque centrale tchèque implique que le crédit pour les investisseurs ainsi que pour les ménages, notamment avec les crédits immobiliers, sera désormais plus cher. Selon des analystes économiques cités par l’agence de presse ČTK, elle est nécessaire pour faire face à certains déséquilibres et interviendrait au bon moment en raison de la croissance de l’économie tchèque.

La hausse des taux directeurs a eu un effet immédiat : la couronne tchèque s’est tout de suite renforcée sur le marché des devises. Elle a franchi le seuil des 26 couronnes pour un euro. A 13h00 ce jeudi, un euro s’échangeait contre 25,90 couronnes. C’est le niveau de la couronne le plus fort depuis novembre 2013 et le début de l’intervention monétaire décidée à l’époque par la Banque centrale. Cette politique de dévaluation, qui consistait à maintenir la couronne autour du taux de 27 couronnes pour un euro, a pris fin en avril dernier. Depuis, la devise nationale se renforce régulièrement.