Immobilier : les Tchèques investissent davantage à l’étranger

L'intérêt des Tchèques pour l'acquisition de biens immobiliers à l'étranger a largement crû ces dernières années. C'est en tout cas la conclusion d'une enquête menée par la société Rellox, dont la vente de biens immobiliers à l'étranger est précisément le domaine d'activité. Selon cette étude, c'est d'abord en Autriche (47%), et dans une moindre mesure en Croatie, en Espagne et en Italie, que les Tchèques sont les plus dépensiers.

Photo illustrative: Štěpánka BudkováPhoto illustrative: Štěpánka Budková Il s'agirait le plus souvent d'appartements, préférés aux maisons et autres villas. Pour ces Tchèques en capacité de devenir propriétaires à l'étranger, l'objectif est de disposer d'un logement soit pour les vacances, soit disponible à la location.

Selon les estimations, le nombre de ces transactions en hausse s’élève à plusieurs centaines par an. Chez Rellox concrètement, l’augmentation interannuelle entre 2015 et 2016 a été de l’ordre de 11% pour un nombre total de 41 contrats de vente signés pour un montant global de 471 millions de couronnes (un peu plus de 18 millions d’euros). Le prix moyen d’un bien immobilier s’est ainsi élevé à 11,5 millions de couronnes (450 000 euros). Près de 90% des acheteurs sont des chefs d’entreprise, 8% seulement étant des employés.

A noter que les prix de l'immobilier ont connu une hausse particulièrement marquée en République tchèque au cours du premier trimestre de cette année (+12,8% selon Eurostat), soit la plus élevée parmi les pays de l'Union européenne. Pour l’ensemble des Vingt-huit, l’augmentation moyenne des prix a été de l’ordre de 4,5%.