CzechTrade ouvre un incubateur d’entreprises en Inde

Prague veut aider les entreprises tchèques à s’implanter en Inde, un pays qui compte tout de même 1,250 milliard d’habitants, ce qui n’est pas rien, et qui se développe rapidement. L’agence CzechTrade a donc décidé d’ouvrir un incubateur d’entreprises à Bangalore tandis qu’une mission économique tchèque a pris la direction de Delhi avec pour but de décrocher des contrats dans le ferroviaire.

Bangalore, photo: Muhammad Mahdi Karim, GFDL 1.2Bangalore, photo: Muhammad Mahdi Karim, GFDL 1.2 L’agence CzechTrade a choisi la ville de Bangalore, dans le sud de l’Inde, pour la création d’un incubateur d’entreprises, et cette décision ne doit rien au hasard. La métropole a en effet axé son développement sur les nouvelles technologies et est souvent considérée comme la « Silicon Valley » du pays. Le but de la nouvelle structure est d’aider à la création et au développement des entreprises désireuses de jouer un rôle sur le marché indien.

Jusqu’à dix sociétés peuvent profiter des installations de l’incubateur avec des bureaux et des espaces d’entrepôt. Les firmes bénéficient également d’un accompagnement juridique et de services marketing et commerciaux. Pour s’installer trois mois dans ces locaux, il est demandé 15 000 couronnes à la société intéressée. Celle-ci doit ensuite payer 10 000 couronnes par mois si elle souhaite rester plus longtemps. « Trois mois, c’est une période suffisante pour s’orienter sur le marché local et pour y créer son entreprise », justifie Ivan Kameník, qui dirige le bureau en charge de l’Inde au sein de l’agence CzechTrade.

Disposer d’un accompagnent pour s’installer dans le sous-continent indien n’est pas un luxe. C’est ce que pense Karel Havlíček, de l’Association des petites et moyennes entreprises de République tchèque, qui évoque la complexité d’un pays immense de bientôt 1,3 milliard d’habitants, caractérisé par des inégalités économiques et sociales très importantes. Selon lui, il est essentiel d’avoir un partenaire sur place : « il faut en avoir un et bien le choisir ». C’est ce qu’ont visiblement réussi de nombreuses entreprises ces dernières années, puisque, selon Karel Havlíček, « l’Inde est devenue un incontournable pour les entreprises tchèques en Asie ; en quatre ans, nos exportations y ont augmenté de 40 %, et elles ont atteint un volume de 15 milliards de couronnes ».