Chiffre d’affaires en baisse pour la brasserie Budvar

Dernière brasserie dont l’Etat tchèque est propriétaire, Budějovický Budvar a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de 2,47 milliards de couronnes (95 millions d’euros) en 2017. Un chiffre en baisse de 3 % par rapport à 2016.

Photo : kevindean via Foter.com / CC BY-NC-SAPhoto : kevindean via Foter.com / CC BY-NC-SA Le résultat avant intérêts et impôts, avec un montant de près de 315 millions de couronnes (12,1 millions d’euros) affiche, lui, une baisse interannuelle de quelque 7 %. Les chiffres proviennent du rapport annuel de la brasserie publié en ce début de semaine. En 2016, avec 1,61 millions d'hectolitres de son précieux breuvage vendus (le volume le plus important dans son histoire longue de plus de 120 ans), Budvar avait réalisé un chiffre d’affaires record de 2,54 milliards de couronnes (97 millions d’euros). Les dirigeants expliquent cette baisse entre autres par le renforcement du cours de la couronne suite à la fin de la politique de dévaluation décidée en avril 2017 par la Banque centrale.

En début d’années, les dirigeants de la dernière brasserie publique en République tchèque ont annoncé qu’ils allaient investir 600 millions de couronnes (environ 23 millions d'euros) pour poursuivre le développement de la société basée à České Budějovice (Bohême du Sud). Budvar, qui exporte plus d’un cinquième de la bière tchèque dans le monde, a atteint ses limites de capacité de production. Elle entend donc étendre ses installations pour pouvoir produire jusqu'à 2 million d'hectolitres de bière chaque année. Cela représente un investissement de 2 milliards de couronnes d'ici à l'horizon 2020 (77 millions d'euros).