Wabi Daněk, auteur d’un hymne tramp, s’est éteint

Le 16 novembre dernier s’est éteint, à l’âge de 70 ans, Wabi Daněk, chanteur et compositeur country-folk, auteur de la chanson « Rosa na kolejích » (« De la rosée sur les rails en français »), un des hymnes tramps sous le régime communiste. Portrait.

Wabi Daněk, photo: Jakub ’Kuba’ Střítecký, ČRoWabi Daněk, photo: Jakub ’Kuba’ Střítecký, ČRo Né au début du XXe siècle, le « tramping » est un style de vie à l’américaine, inspiré du mouvement scout, qui a amené plusieurs générations de Tchèques et de Slovaques à chercher refuge dans la nature et à créer, comme jadis les colons du Far West, des « osady », des colonies en forêt, souvent le long d’une rivière, où l’on venait passer ses vacances ou ses week-ends. Phénomène très répandu et très populaire notamment dans l’ancienne Tchécoslovaquie communiste, puisque perçu comme une bulle de liberté et une alternative à la grisaille socialiste, les « tramps » se réunissent autour d’un feu de camps, mangent des saucisses et chantent, guitare à la main … De nombreux groupes et chanteurs composent aujourd’hui encore des chansons « tramp ». Mais Wabi Daněk est sans conteste l’une des figures les plus marquantes de cette musique country-folk.

Né en 1947 à Zlín en Moravie, la ville de Baťa, Stanislav Daněk, surnommé Wabi, grandit au son des chansons scouts et tramps de ses parents et leurs amis, tous anciens scouts, mais interdits de pratiquer leur passion par le régime communiste. Après un apprentissage en serrurerie et son service militaire, il déménage, dans les années 1970, près de la ville de Karlovy Vary, à l’ouest du pays, où il rencontre le groupe de musique Plížáci. De retour à Zlín, rebaptisée Gottwaldov, il devient ensuite membre du groupe Rosa, pour lequel il compose, entre autre, son célèbre tube « De la rosée sur les rails »…

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon Entre 1983 et 2012, Wabi Daněk connaît un véritable succès. Le musicien sort plus d’une dizaine d’albums et reçoit diverses récompenses, notamment celle du prestigieux concours Porta de la chanson tramp et folk, entre autres pour la chanson « Ročník 47 » (« L’Année 1947 »).

Les dernières années du musicien sont marquées par sa lutte contre une grave maladie. A partir de l’été dernier, Wabi Daněk annule tous ses concerts. Il perd sa bataille quelques mois plus tard, le 16 novembre dernier. La disparition de Wabi Daněk a vite fait le tour des médias tchèques. « Wabi, on ne t’oubliera jamais » ou « Au revoir auprès d’un feu de camp éternel » a-t-on pu lire dans les messages que lui ont envoyés certains de ses fans. Une chose est donc sûre : même si Wabi Daněk ne chantera plus jamais « De la rosée sur les rails », ses chansons continueront d’être entonnées par les amateurs de « tramping », toujours très nombreux dans le pays.