Un souvenir de Pavel Bobek, légende du rock et de la country tchèques

Samedi 16 septembre, le chanteur Pavel Bobek aurait fêté ces 80 ans. Retour, dans ce Dimanche musical, sur quelques-unes des meilleurs chansons de cette légende du bon vieux rock’n’roll et de la country tchèques, disparue en novembre 2013 à l’âge de 76 ans.

Photo: PantonPhoto: Panton Bien qu’architecte de formation, c’est à la musique que Pavel Bobek a choisi de consacrer sa vie. C’est dans les années 1960 que sa carrière prend son envol. Après avoir d’abord chanté en anglais comme tout bon rockeur de l’époque qui se respecte, s’inspirant des chansons diffusées par Radio Luxembourg, station alors très appréciée en Tchécoslovaquie, Pavel Bobek, qui refusait à ses débuts de chanter en tchèque, rejoint tout d’abord un groupe de légende, Olympic. Cette histoire ne dure cependant que deux ans jusqu’à ce qu’il rejoigne, en 1966, un autre groupe appelé Country Beat Jiřího Brabce, du nom de son pianiste et compositeur. Mais très vite, c’est du théâtre Semafor à Prague dont Pavel Bobek devient membre permanent. Et c’est là aussi qu’il se produira le plus souvent jusqu’en 1990.

En mars 2013, quelques mois seulement avant sa disparition, Pavel Bobek avait été introduit au Hall of Fame de la musique tchèque lors de la cérémonie de la remise des prix des Anges, équivalent des Victoires de la musique en France. Malgré une congestion cérébrale en 2007, il continuait à chanter et même à se produire en concert. Le public, son public, le regrettera, mais sa voix, unique en son genre sur la scène musicale tchèque, restera à travers ses nombreux succès…