Monkey Business, la consécration !

Pas de long discours pour cette nouvelle rubrique musicale dominicale de Radio Prague mais seulement de la musique jusqu’à plus soif avec le groupe Monkey Business, les rois de la funk tchèque qu’il est inutile de présenter en détails ici. Disons seulement que leur nouvel album, sorti en mai dernier, que nous vous proposons de savourer, est une reprise de leur opus Sex and Sport? Never!, paru en 2015. Des tas d’artistes tchèques se sont mobilisés pour reprendre chacun des morceaux de ce disque. Pour un groupe, voilà qui est synonyme de consécration.

Piece of my life

Sex and Sport? Never!, photo: YouTubeSex and Sport? Never!, photo: YouTube Qu’est-ce que Monkey Business ? La question brûle les lèvres et il faut bien y apporter une réponse, même parcellaire. La formation a presque vingt d’existence. Fondée par Roman Holý, elle a consacré la majeure partie de son temps à produire de la musique funk-rock de qualité, populaire et exigeante.

Pour s’en convaincre, il suffit de réécouter leur premier album, Why Be In When You Could Be Out, et un morceau comme « Piece of my life », qui s’apprécie en particulier à travers son clip.

Kavárna de Luxe

Photo: Warner MusicPhoto: Warner Music L’album que nous écoutons religieusement ce dimanche se nomme Kavarna de Luxe. Il témoigne de l’importance de Monkey Business pour la scène musicale tchèque, car ce n’est pas rien quand on consacre à un groupe ou à un artiste un disque de reprises. C’est parfois mauvais signe, celui d’un hommage à un disparu, c’est toujours le signe d’un grand, dont les chansons sont dignes d’être chantées par d’autres.

Les autres ici, ce sont entre autres Mydy Rabycad, une formation d’electroswing qui trace sa route dans le paysage musical tchèque, Mr Moustache, un artiste peu connu mais dont le nom mérite mention, Jiří Burian, un chanteur qui provient d’une famille riche de nombreux musiciens renommés, ou encore Pub Animals, un groupe de reggae tchèque… Une combinaison suffisamment surprenante pour être digne d’écoute donc.