Le très touche-à-tout Jan Budař et son Eliščin Band

Un des personnages clé de la scène musicale à l’heure actuelle est le chanteur, musicien et compositeur Jan Budař. Ce personnage sympathique est tout d’abord entré dans l’esprit des Tchèques en tant qu’acteur de théâtre, puis de films devenus cultes, avant de se faire connaître du grand public en tant que musicien. Partons alors dans la prochaine demi-heure à la découverte de l’album de Jan Budař et de son Eliščin Band (le groupe d’Eliška, en français), un album paru en 2008 et intitulé Proměna – Transformation. Jan Budař est un artiste à multiples facettes qui n’a pas peur de l’autodérision.

Eliščin Band, photo: Alžběta Jungrová / Site officiel de Jan BudařEliščin Band, photo: Alžběta Jungrová / Site officiel de Jan Budař A 38 ans, le très original et talentueux multiintrumentiste Jan Budař peut se vanter d’avoir réalisé un bon bout de chemin depuis une dizaine d’années. Après avoir terminé des études à la fameuse JAMU, l’Académie Janáček des arts musicaux de Brno, en 2000, Jan Budař intègre progressivement différents théâtres, comme le Théâtre national de Brno, le théâtre Klicperovo divadlo de Hradec Králové ou le Théâtre national de Prague, le célèbre Národní divadlo. Mais c’est avec le film Nuda v Brně - L’ennui à Brno, film pour lequel il a également co-écrit le scénario, que Jan Budař se fait connaître du grand public en tant qu’acteur. En 2003, ce scénario ainsi que son interprétation masculine du rôle principal seront récompensés de la statuette du Lion tchèque. Jan Budař, qui a depuis joué dans plus d’une trentaine de films, sera par la suite récompensé de deux autres Lions tchèques, et ce en tant que meilleur acteur dans un second rôle en 2004 pour le film Les Champions (Mistři) et en 2007 pour le film Václav.

L’originalité, la marque de fabrique de Jan Budař

Photo: Respekt PublishingPhoto: Respekt Publishing Jan Budař est sans aucun doute l’un des personnages des plus singuliers et authentiques de la scène musicale tchèque et ce non seulement pour son sens de l’humour parfois cru, mais aussi pour une écriture non-conformiste de ses chansons. Si, tout en étant auteur compositeur, et compositeur de bandes originales de films également, il se présente à la fois comme pianiste, guitariste et chanteur, Jan Budař s’est entouré de quatre autres musiciens, formant ainsi le Eliščin Band. Les musiciens déclarent eux-mêmes sur leurs pages web que ce projet musical commun est une « chanson de réflexions sur les femmes et les hommes ».

 « Lorsque j’étais petit
j’ai voulu être grand
les maîtresses me disaient
que cela me passera
et elles avaient raison

Maintenant que je suis grand
je veux très souvent être petit
je me demande bêtement
si c’est pareil pour tous les autres

Mais c’est le cas pour moi »

'Seznamme se', photo: Andrea Kerestešová / Site officiel de Jan Budař'Seznamme se', photo: Andrea Kerestešová / Site officiel de Jan Budař Jan Budař est définitivement un artiste très inventif et intrépide. Et cette inventivité se traduit à différentes occasions, comme par plusieurs concerts très particuliers, qui se tiennent à l’heure actuelle dans le pays. Il s’agit de la deuxième édition d’une série de concerts intitulés « Seznamme se », soit « Faisons connaissance ». L’idée en est simple, les célibataires ou pas forcément, venus assister au concert, peuvent faire connaissance avec les autres spectateurs, et ce en compagnie du groupe. La prochaine date de cet événement, présenté sous forme de concert-discussion, et ayant pour autre sous-titre « A quoi cela ressemblerait si les hommes disaient la vérité lorsqu’ils font connaissance? », est prévue pour le 5 décembre prochain dans la ville d’Olomouc.

 « Arrête-toi et ne va pas encore dormir
ne laisse pas les feuilles jouer avec moi
ne réveille pas ce ton, qui va écraser
ma cloche dans la matinée »

www.janbudar.cz