Le concours de la Chanson du siècle touche à sa fin

De janvier à mai, vous avez pu entendre sur Radio Prague 100 chansons qui, chacune, représentaient une année de l’existence de l’Etat tchécoslovaque, puis tchèque, de 1918 à nos jours.

La musique populaire tchèque a donné au monde quelques tubes et interprètes connus au niveau international. Chaque semaine, nos auditeurs des quatre coins du monde nous ont aidés à choisir la meilleure chanson.

Par exemple, notre auditeur allemand Achim Kissel a apprécié de pouvoir écouter, grâce à la Chanson du siècle, non seulement le chanteur connu Karel Gott, mais aussi de découvrir la musique populaire tchèque dans son ensemble. L’histoire du pays s’est également reflétée dans la musique populaire locale. Par exemple, les tubes des années 1930, 1950 ou 1960 n’ont rien à voir les uns avec les autres. Désormais, grâce à votre vote, nous pourrons savoir quel a été l’« âge d’or » de la musique populaire tchèque.

Douze chansons, celles qui ont reçu le plus de voix des auditeurs, sont arrivées en demi-finale. A partir du 3 juin, nous lancerons le vote de la meilleure chanson pour la période 1918-1967. Une semaine plus tard, nous choisirons les plus belles chansons de la période 1968-2017. A partir du 24 juin, se déroulera le vote final sur notre site radio.cz.

Nous vous rappelons que dix votants tirés au sort recevront un CD avec les enregistrements des plus belles chansons dans de nouveaux arrangements. La sortie du CD est prévue pour octobre 2018.

Les chansons suivantes se sont qualifiées pour la première demi-finale :

Stará, natoč gramofon - Bobonne, allume le tourne-disque

Ta naše písnička česká - Notre chanson tchèque

Říkej mi to, prosím, potichoučku - Dis-le moi tout bas

Píseň pro Kristýnku - Chanson pour Kristýna

Babičko, nauč mě Charleston - Grand-mère, apprends-moi le charleston

La chanson Škoda lásky (plus connue dans le monde sous le nom de Beer Barrel Polka) ayant obtenu le plus grand nombre de voix, tout en perdant pendant sa semaine de deux voix face à Říkej mi to, prosím, potichoučku - Dis-le moi tout bas, nous avons accordé un joker à Škoda lásky et décidé de la qualifier également pour la première demi-finale.