Karel Zich, « le Johnny tchèque »

Lui aussi était à sa manière l’idole des jeunes. Une des idoles des jeunes Tchécoslovaques, entendez par là. Lui aussi, même s’il n’appréciait guère la comparaison, était surnommé « l’Elvis tchèque ». Ce « Lui aussi », ou ce « Lui » tout court car il s’agissait d’un grand monsieur de la scène musicale tchèque, c’était Karel Zich. A l’occasion de la mort de Johnny Hallyday dans la nuit de mardi à mercredi derniers, c’est un « Dimanche musical » consacré au chanteur tchèque dont le style se rapproche dans une certaine mesure de celui de l’inimitable Johnny, que nous vous proposons.

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon Jeu de guitare de tout premier plan, justesse d’intonation, sens du rythme et plus généralement intelligence musicale, sans oublier une gueule et un physique de playboy… Ce n’est pas un hasard si Karel Zich, né en juin 1949 à Prague, a fait chavirer les cœurs de ces demoiselles et dames tchèques et slovaques dès le début de sa carrière dans les années 1970. Et surtout s’il a vendu plus d’un million de disques tout au long d’une carrière marquée par une multitude de hits composés pour l’essentiel par ses propres soins et repris aujourd’hui encore régulièrement par les stations de radio tchèques.

D’ailleurs, comme pour quelques autres chanteurs et chanteuses, qui sait quel aurait pu être son succès ailleurs dans le monde, au-delà des frontières de la Tchécoslovaquie, si Karel Zich, mort en 2004 en Corse lors d’une sortie de plongée dans les eaux de la Méditerranée, avait interprété ses chansons dans une autre langue que le tchèque. Ses nombreux concerts après la révolution dans la majorité des pays européens, mais aussi en Amérique du Nord et du Sud ou même en Australie, nous donnent malgré tout une petite idée du talent de l’artiste… Comme ce petit best-of Karel Zich tout à la fois rock et pop que vous propose Radio Prague… Non, Karel Zich n’était pas plus l’Elvis que le Johnny tchèque, il était Karel tout simplement, comme par exemple un autre grand Karel, Gott lui de son nom…