Debbi, de la pop comme certains l’aiment

Il est difficile de ne pas succomber au charme de la voix de la chanteuse Debbi, qui cartonne en République tchèque depuis le début de la décennie. C’est difficile mais c’est tout de même possible. En fait, les amateurs d’une certaine pop américanisante, et il faut bien le dire, déjà entendue çà et là, ne devraient pas avoir de difficulté à apprécier l’artiste tchéco-allemande. Mais quoi de mieux que de se faire sa propre idée en écoutant, à l’occasion de cette nouvelle rubrique du dimanche musicale de Radio Prague, ladite Debbi, dont le troisième et dernier album en date, intitulé laconiquement Break, vient de paraître.

Photo: SinglTonPhoto: SinglTon « Happy ending », « Save me », « Break » ou encore « Hard to believe », voici quelques noms des dix pistes qui composent comme il se doit cet album et qui donnent une idée du travail réalisé en amont au niveau des textes. C’est que Debbi chante en anglais. Elle aurait pu chanter en allemand, une langue qu’elle maîtrise puisque sa mère a émigré très jeune en Allemagne, qu’elle est elle-même née à Hambourg et qu’elle y a passé dix années de sa vie (qui en compte aujourd’hui vingt-quatre et demie). Elle aurait tout aussi bien pu chanter en tchèque, et cela lui arrive parfois, mais non, c’est l’anglais qu’elle privilégie et qui lui permet d’exprimer avec le plus de justesse sa sensibilité.

Debbi n’est donc pas une nouvelle venue dans le paysage musicale tchèque. C’est à l’occasion d’une émission de télé-réalité très populaire, Česko Slovenská SuperStar, en 2009, qu’elle se révèle au grand public. Elle échoue en demi-finale, si proche du but, mais cela ne l’empêche pas d’entamer une brillante carrière. En 2011, Debbi sort son premier album. Il s’appelle Touch the Sun, comme pour mettre des mots sur son ambition, et remporte le succès. La chanson éponyme avait d’ailleurs décroché l’année précédente, en 2010, la récompense très enviée de « chanson de l’année » aux prestigieux Prix Anděl, l’équivalent tchèque des Victoires de la musique. Trois albums plus tard, Debbi est parvenue à toucher le soleil, bravo à elle.