Agenda culturel de l'année 2003

Aujourd'hui, le Magazine culturel vous propose un survol des moments culturels forts de l'année 2003. Je vous invite à faire un petit voyage qui nous emmènera aux festivals de Bohême et de Moravie.

Le prix principal du Festival - le Globe en cristalLe prix principal du Festival - le Globe en cristal Le Festival International du Film de Karlovy Vary est le principal rendez-vous annuel du cinéma en Europe centrale. Si vous n'y êtes jamais allés, ne manquez pas sa 39e édition qui se déroulera début juillet. Qu'est-ce qui vous attend, à part les films ? La découverte d'une des plus belles stations thermales du pays, avec ses colonnades, fontaines, gaufres vendues à chaque coin de rue, et aussi une foule de touristes avec leurs pots de faïence à la main remplis de cette eau miraculeuse qui fait la célébrité de Carlsbad. Le festival, c'est aussi une curieuse symbiose de deux univers différents : celui des cinéastes, des stars et des VIP d'un côté, et, de l'autre côté, celui du public juvénile et enthousiaste qui dort dans des sacs de couchage tout autour du centre névralgique du festival, l'hôtel Thermal. Regard d'un cinéaste français, Jean-Michel Roux.

 

Le festival international de musique Le Printemps de Prague commence traditionnellement le 12 mai. Mais avant que cette grande fête musicale ne débute, se tient, à Prague, le prestigieux Concours international de musique du Printemps de Prague - un défilé annuel de génies à découvrir et en devenir. Ils ont tous moins de 30 ans et viennent des quatre coins du monde. Après un marathon de concerts publics, les meilleurs des meilleurs sont récompensés à l'Hôtel de ville de la Vieille-Ville de Prague. En 2004, le concours convoquera des pianistes et des trombonistes. En mai dernier, il a été placé sous le signe du violon et de la trompette. Après la remise des prix, arrosée de champagne, j'ai rencontré trois trompettistes primés, le Suisse Julian Sommerhalder et les Français Clément Saunier et Raphaël Dechoux. Qu'est-ce qui a été le plus difficile dans ce concours ?

 

Les jeunes et la musique encore une fois... La petite ville historique et touristique de Telc, située à mi-chemin entre Prague et Vienne, organise, depuis bientôt dix ans, une Académie musicale franco-tchèque. Son objectif est de confronter les jeunes talents français à l'école des cordes tchèques représentée, par exemple, par Jan Talich ou Jiri Barta, et leurs collègues tchèques à l'école des vents français. Début juillet donc, toute la ville rajeunit. Les répétitions et les concerts prennent toute la journée, mais le soir, étudiants et profs se rencontrent dans les brasseries et ce brassage culturel et humain tchéco-français fait aussi le charme de l'Académie. "Aujourd'hui, la flûte est un instrument très prisé", m'a dit Catherine Cantin, une des meilleures flûtistes sur la scène internationale, qui anime chaque année des master-class à Telc.

 

Rencontre maintenant avec un passionné de la musique ancienne, David Eben. Il dirige depuis plus de quinze ans le remarquable ensemble de chant grégorien, Schola Gregoriana Pragensis. A l'occasion des Festivités de la Saint-Venceslas, qui se tiennent à Prague en septembre, David Eben m'a parlé, entre autres, de son passé français...