Courrier des auditeurs Peu de courriers, mais beaucoup de rapports d'écoute

08-05-2010 02:01 | Anna Kubišta

Benvenue dans ceette nouvelle édition du courrier des auditeurs... Quel dommage, cette semaine, vous avez été peu nombreux à nous écrire. Bien sûr, plusieurs d’entre vous nous ont fidèlement envoyés leurs rapports d’écoute.

Télécharger: MP3

Mais nous n’avons guère eu le plaisir de lire vos petits mots, vos réflexions, vos questions, auxquelles nous avons l’habitude de répondre. Que se passe-t-il ? Plus d’inspiration ? Tout le monde est en vacances ? Nous espérons en tout cas, que dès la semaine prochaine, la boîte aux lettres de Radio Prague sera plus remplie. Et d’ailleurs, quand on parle de peu de courriers, précisons encore que nous avons également reçu peu de réponses pour notre nouveau concours. Il vous reste encore du temps... Alors à vos plumes ou à vos claviers !

Petit tour d’horizon des personnes qui nous ont envoyées leurs rapports d’écoute. Abdelhamid Djebarri de Tlemcen en Algérie nous a envoyé le sien avec un gentil petit mot de salutations. Tout commes les autres qui ont envoyé leurs rapports, vous aussi recevrez bien entendu une carte QSL. Parmi les autres radioamateurs : André Biot de Romerée en Belgique, qui nous en a envoyé pas moins de quatre, Roger Roussel qui depuis Le Goulet au Canada nous en a également fait parvenir autant, Jean-François Alt de Bordeaux en France, Abdelilah Izzou de Khemisset au Maroc, et Samir Bechka de Chemora wa Batna, d’Algérie, Vincent Mutalemb Bey de la RDC, ont également fait partie des fidèles radioécouteurs.

Parmi ceux qui ont accompagné leurs rapports d’écoute avec un petit mot sympathique, Patrick Gheury, de Rochefort en Belgique qui nous écrit ceci : « Chers amis de Radio Prague, ma dernière feuille de papier à lettre est en route vers le Canada... Me voilà donc contraint d’écrire au dos de mon rapport d’écoute ! Etant aujourd’hui retraité, avec enfin du temps devant moi, j’ai redressé mes pylônes, mes antennes et dépoussiéré mes bons vieux récepteurs, qui malgré leur âge, fonctionnent tout à fait impeccablement. J’ai écouté avec beaucoup d’intérêt le récit concernant la séparation entre la Tchéquie et la Slovaquie. J’aime beaucoup l’histoire et j’ai appris des choses que j’ignorais encore, grâce à votre émission. (...) Avant de vous quitter, je vous prie de bien vouloir pardonner la mauvais qualité de mon écriture, mais à 60 ans, après deux accidents vasculaires cérébraux, les choses ne sont plus tout à fait les mêmes. J’étais dessinateur... »

Ne vous inquiétez pas Patrick Gheury, votre courrier était tout à fait lisible et bien écrit ! En tout cas, on espère que vous allez bien et que vous prenez soin de vous. Dessinateur vous dites ? Peut-être, malgré vos difficultés, nous croquerez-vous un de ces quatre un petit dessin de votre invention ? Ca nous ferait bien plaisir ! Nous pourrions ensuite le scanner et le mettre sur le site Internet de Radio Prague, puisqu’aujourd’hui, notre station est à la fois sur ondes courtes et sur le web ! En tout cas, merci de nous écouter !

Josef ŠpačekJosef Špaček Jacques Augustin, fidèle auditeur de Rosny-sous-Bois nous a envoyé son rapport d’écoute et a particulièrement « aimé la chronique ‘Un peu de musique quand même’ diffusée le 27 avril et dédiée à Josef Špaček. C’était magnifique avec un violon chantant, littéralement le bonheur sur une composition de Jean Sibelius. » Vous nous demandez encore de dresser un portrait de ce jeune homme de 24 ans. Oui, car Josef Špaček est un tout jeune violoniste, et malgré ce jeune âge, il fait partie des grands espoirs de la musique classique actuelle. Josef Špaček a commencé à jouer du violon à l’âge de six ans, puis a fait le Lycée de musique Jan Neruda à Prague, avant d’entrer au Conservatoire. Au cours de sa déjà très longue carrière, malgré son âge, il a remporté de nombreux prix prestigieux à travers le monde et il a été admis en 2004 à l’Institut de musique Curtis de Philadelphie aux Etats-Unis dont il est sorti avec les honneurs. Aujourd’hui soliste de l’Orchestre philharmonique tchèque, il étudie cette année à New York, à la prestigieuse Julliard School où il est l’élève d’une légende du violon, Itzhak Perlman. Dans une récente interview pour le serveur Musikus.cz, il dit se plaire à New York : « C’est un changement par rapport à Philadelphie, c’est une ville géniale au niveau culturel, je vis juste à côté du Lincoln Center, à cinq minutes du Met, de la Philharmonie de New York et de l’école. » Il explique qu’il répète environ de trois à quatre heures par jour et qu’il joue sur un violon unique de Jean-Baptiste Viullaume de 1856, une copie d’un Paganini.

Enfin pour finir, petit rappel à nos radioécouteurs, surtout pour ceux qui nous rejoignent pour la première fois, car évidemment, nos auditeurs de toujours connaissent bien la procédure. Mais bon, ça ne fait jamais de mal de faire des piqûres de rappel ! Chers amis radioécouteurs, pour remplir votre rapport d’écoute, veuillez bien indiquer : la date d’écoute, l’heure, la fréquence, le code SINPO grâce auquel vous exprimez clairement la qualité de réception de l’émission écoutée. Ces informations sont précieuses pour notre station. Enfin, un résumé du contenu du programme et pour finir vos coordonnées : nom, prénom, adresse complète et éventuellement votre mail. En échange, bien sûr, vous recevrez une de nos cartes QSL.

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français