Nouvelles retrouvailles avec nos auditeurs

Comme chaque mois, nous voici de nouveau réunis autour de la la boîte aux lettres pour ouvrir le courrier des auditeurs de Radio Prague et répondre à leurs questions.

En dépit du fait que le mois de février touche déjà à sa fin, nous avons le plaisir de vous faire partager encore cette fois-ci les quelques message de voeux qui nous ont été adressés pour la nouvelle année 2016 et que nous n’avons pas pu présenter dans le précédent Courrier des auditeurs diffusé le 20 janvier. M. Maurice Mercier a, par exemple, souhaité la joie, le bonheur et beaucoup d’amitié à toute l’équipe du service français de Radio Prague. Des salutations très cordiales nous ont été adressées par la même occasion par M. Ounir Amor Hazbib de Tunisie qui s’est également félicité du prix qu’il avait reçu suite à sa participation à l’un de nos précédents concours du mois. Dans son message datée du 21 janvier, M. Jean-Marie Monplot nous a pour sa part écrit :

« Bonjour, chers amis de Radio Prague, et avec un peu de retard je vous présente mes meilleurs vœux pour 2016 à partager avec toute l’équipe ; continuez en 2016 à nous préparer de bonnes émissions pour découvrir les richesses de votre pays en attendant toutes mes amitiés et à bientôt sur les ondes ».

Outre une carte spéciale de voeux pour l’an 2016, M. Paul Jamet nous a envoyé une lettre dans laquelle il s’est confié:

 « Après une escapade à l’étranger, après les fêtes de fin d’année en famille, quelques jours de garde des petits-enfants, il est temps de penser aux amis, de reprendre les écoutes et de présenter ses voeux par écrit en plus des voeux électroniques que je vous ai déjà envoyés. J’espère que vous avez passé d’excellentes fêtes de fin d’année et que vous avez bien commencé l’année 1916. A l’occasion, dites-nous ce que les Tchèques attendent de cette nouvelle année ? L’optimisme l’emporte-t-il sur le pessimisme et la morosité ambiante ? Tout cela au sein d’une Union européenne figée, incapable de progresser ? »

Photo: Archives de Radio PraguePhoto: Archives de Radio Prague A en juger d’après les sondages qui ont été ces derniers temps effectués par les différentes agences d’enquêtes sociologiques, les Tchèques se déclarent dans leur majorité satisfaits. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, compte tenue de la crise migratoires et des craintes que celle-ci provoque au sein de la société, ils regardent vers l’avenir avec optimisme. Certes, ce climat favorable est dans une grande mesure lié à la bonne situation économique du pays, ainsi qu’à la stabilité dont la scène politique locale peut se vanter depuis la constitution d’un cabinet de coalition qui perdure depuis déjà deux ans ce qui est un score rarement vu dans le pays au cours des deux dernières décennies. Au milieu des eaux houleuses de l’actualité internationale, cet optimisme modéré de la population tchèque, par définition plutôt sceptique, fait certainement bon signe.

Comme le veut la tradition, dans la boîte aux lettres de nos auditeurs, nous avons également pu trouver plusieurs rapports d’écoute. L’un d’entre eux, signé de René Durand, a été accompagné d’un petit commentaire que voici :

« Je n’aurais pas voulu manquer de vous adresser un rapport d’écoute, aujourd’hui, 11 janvier. En effet, c’est le 11 janvier 1986 que j’ai adressé un premier rapport d’écoute à Radio Prague. Que de choses apprises depuis, sur votre pays, grâce à vous. Merci de tout coeur. »

Merci à vous, cher ami. Merci de votre fidélité et de votre amitié dont nous sommes très reconnaissants. Et bonne continuation... Dans sa lettre rédigée le 20 février, M. Christian Ghibaudo a réagi à l’un de nos programmes, ce qui est un constat qui nous fait toujours un plaisir particulier. Nous citons :

« C’est avec un grand intérêt que j’ai écouté le première édition de la série “ces francophones qui parlent tchèque ». C’était très intéressant d’écouter cette entrevue avec Chantal Poullain, de savoir que des Français peuvent faire une carrière en Tchécoslovaquie, puis en République Tchèque. »

Chantal Poullain, photo: Adam Kebrt, ČRoChantal Poullain, photo: Adam Kebrt, ČRo Je rappellerai que la première partie de la série consacrée aux francophones qui parlent tchèque a été diffusée le 18 février dans le cadre de la rubrique Le tchèque du bout de la langue, un programme préparé par Guillaume Narguet. Son but consiste à présenter, sous la forme d’entretiens et une fois par mois, des francophones qui vivent en République tchèque et qui maîtrisent la langue tchèque. Les hommes et les femmes qui ont eu le courage de se lancer dans l’aventure que l’apprentissage du tchèque représente. A ne pas manquer donc la prochaine partie du mois de mars de la série.... Dans sa lettre, M. Christian Ghibaudo nous a encore demandé :

« Dans l’émission d’aujourd’hui samedi 20 février 2016, vous nous avez parlé du niveau de vie des Tchèques. J’ai une question, quel est le pourcentage d’impôts sur les revenus pour les Tchèques ? Prélèvement à la source ou alors comme en France par tiers prévisionnels ? »

Eh bien, le pourcentage d’impôts sur les revenus en Tchéquie varie selon le cas, les différentes sortes de prélèvements existant, par exemple, pour les personnes morales, les personnes physiques ou les employés.

La rubrique consacrée aux lettres de nos auditers étant une rubrique mensuelle, il nous arrive de vous présenter parfois des messages dont le contenu ne semble plus être tout à fait d’actualité. Ainsi, dans la deuxième moitié du mois de janvier, M. Motofumi Kai du Japon nous a décrit une situation météorologique de l’époque dans sa capitale:

« C'est mon premier rapport d'écoute de l'année 2016. C'est trop tard, mais je voudrais souhaiter à tout le monde de Radio Prague une bonne année 2016. Ici à Tokyo, la semaine dernière, il a beaucoup neigé, ce qui a complètement paralysé le système du transport métropolitain. Demain selon la prévision météo, demain il neigera beaucoup encore une fois. Je m'inquiète un peu, parce que je dois sortir travailler demain soir et j'ai peur que le transport commun soit paralysé. A Prague, il neige beaucoup cette année? »

Photo: ČTKPhoto: ČTK A Prague, nous n’avons connu d’importantes chutes de neige qu’une seule fois. Cela s’est passé, pendant quelques jours seulement, au mois de janvier. Depuis, la neige n’est plus réapparu dans la capitale tchèque sauf quelques flocons rares cette semaine. La neige est également plutôt absente dans les montagnes tchèques où seules les pistes sont plus ou moins bien maintenues afin de permettre aux très nombreux amateurs de ski de pratiquer leur sport favori. Des chutes de neige y sont pourtant prévues, enfin, pour les prochains jours. Les montagnes sont d’ailleurs une destination préférée des écoliers pendant leurs vacances printanières qui sont actuellement en cours et qui, variant selon les différentes régions du pays, s’étendent sur les mois de février et de mars.

Merci vous tous, chers amis, que nous avons eu le grand plaisir de citer dans ce Courrier des auditeurs, merci également Mrs. Guy le Louet et Osamu Aikawa, auteurs des rapports d’écoute détaillés. Et comme toujours, nous allons vous inviter à tester vos connaissances sur la République tchèque en vous présentantr la question du mois qui est cette fois-ci la suivante :

Le drapeau national fait partie des sept symboles officiels de l’Etat tchèque. Quelles sont ses couleurs ?

Envoyez vos réponses avant la fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz. Parmi les bonnes réponses, 6 vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix.