Courrier des auditeurs Notre ami André Biot nous écrit …

08-10-2011 02:01 | Václav Richter

Nous constatons avec plaisir que la suppression de la diffusion de nos émissions en ondes courtes n’a pas coupé les rapports et les contacts entre Radio Prague et ses auditeurs. Nous recevons toujours des lettres et des courriels de votre part et nous vous en sommes reconnaissants. Voici quelques citations des missives que nous avons obtenues de votre part ces derniers temps…

Télécharger: MP3

Cette fois nous allons citer surtout un courriel que nous avons reçu de notre auditeur André Biot de Belgique et nous allons répondre aussi à quelques-unes de ses questions.

« J’apprécie toujours beaucoup vos programmes, écrit-il. J’ai ainsi appris l’existence d’un important festival de marionnettes à Charleville-Mézières, c’est à même pas 50 km de chez moi de l’autre côté de la frontière. Certains de mes amis étaient au courant de ce festival.

J’ai fait la connaissance du tennis-ballon à l’occasion du programme « Le sport en Tchéquie » de ce lundi 3 octobre avant les championnats d’Europe qui vont se dérouler en Corse. J’ai essayé d’en savoir plus sur Internet, et même si les règles sont expliquées, je suis curieux de découvrir ce sport car je dois bien avouer que je n’en ai pas compris les règles. C’est un peu comme le jeu de balle, très pratiqué chez nous en Belgique, mais auquel, je dois bien l’avouer, je ne comprends pas grand-chose non plus (vous savez sans doute que j’aime beaucoup le sport, même si je n’ai jamais beaucoup pratiqué). En parlant de sports un peu moins connus, je me souviens des frères Pospíšil qui ont été plusieurs fois champions du monde de cycle-ball ( j’ai vu 20 fois sur Internet et j’ai vu aussi que ce sport était pratiqué en Belgique. Je ne le savais même pas). Qu’en est-il de ce sport à l’heure actuelle en République tchèque ? »

Radim Hasoň et Jiří Hrdlička, photo: RegionpressRadim Hasoň et Jiří Hrdlička, photo: Regionpress Le cycle-ball est un sport traditionnel tchèque. Les derniers champions du monde tchèque de ce sport ont été Radim Hasoň et Jiří Hrdlička en 2008 au championnat de Dornbirn et Pavel Šmíd et Petr Skoták en 2004 à Tatar près de Budapest.

« Pour en terminer avec le sport, poursuit M. André Biot, j’ai lu ce matin que le bilan du sport belge en cette année préolympique était le plus mauvais en ce qui concerne le nombre de médailles obtenues à des championnats d’Europe et du monde pour des sports olympiques. Nous n’avons obtenu que 3 médailles, et même s’il reste encore 3 mois avant la fin de l’année, je ne vois pas dans quel sport nous pourrions encore avoir des médailles. Et en République tchèque ? »

Jaroslav KulhavýJaroslav Kulhavý Voici quelques succès que les sportifs tchèques ont remportés au cours de cette année : la lanceuse de javelot Barbora Špotáková s’est classée deuxième aux championnats du monde de Daegu et a occupé également la deuxième place dans les compétitions de la Ligue de diamant. La rameuse Miroslava Knapková a été sacrée championne du monde de skiff, la discipline reine de l’aviron, à Bled en Slovénie. C’est à Bled également que le rameur Ondřej Synek a obtenu la médaille d’argent, lui aussi en skiff. Et il ne faut pas oublier non plus les succès en VTT (vélo tout terrain) de Jaroslav Kulhavý, sacré cette saison champion du monde et d’Europe et vainqueur du classement général de la Coupe du monde.

« Après une période de très beau temps, une dizaine de jours, lisons-nous encore dans le courriel de M. Biot, les températures sont bien retombées ici, comme un peu partout en Europe, je pense, et la pluie est annoncée pour une assez longue période dès demain. Après près de 500 jours de négociations, il semble que nous allons avoir enfin bientôt un gouvernement, mais il y a encore beaucoup de pain sur la planche ; après le nouveau gouvernement devra s’attacher à la confection du budget 2012. Hier, une des banques les plus importantes en Belgique a frôlé la catastrophe. Et les banques en Tchéquie, sont-elles sûres dans le contexte actuel ? »

On nous assure que les banques tchèques sont en bonne santé parce qu’elles n’ont qu’un minimum des crédits problématiques. Le gouvernement du Premier ministre Petr Nečas a pris des mesures de restriction draconiennes pour réduire le déficit budgétaire, et la situation économique de la République tchèque semble assez stable. Cependant, comme le système économique de la République tchèque est ouvert, le commerce extérieur y joue un rôle important. Nous dépendons en grande partie de la santé de nos partenaires économiques et surtout de l’Allemagne. La deuxième étape de la crise financière qui pointe à l’horizon risque donc de se répercuter aussi négativement sur la situation économique de la République tchèque.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Merci de vos lettres, de vos courriels et de l’intérêt que vous portez aux émissions de Radio Prague. Continuez à nous écrire et à nous écouter. A bientôt.

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français