Le courrier des auditeurs sous la chaleur estivale

Même pendant les vacances estivales, nos auditeurs n’ont pas pas oublié de nous adresser leurs rapports d’écoute et lettres. Nous avons le plaisir de vous en présenter quelques extraits.

Photo: Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.nettalPhoto: Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.nettal Place d’abord à un message envoyé au début de ce mois par notre fidèle auditeur, M. André Biot, qui nous a signalé :

« Le 5 août (pour être plus ou moins à jour avant les JO), j’ai fait parvenir 200 rapports d’écoute aux huit stations en ondes courtes que j’écoute encore. Tous les rapports d’écoute sont bien partis par courriel à destination des stations, sauf ceux à destination de votre station, je m’en suis rendu compte hier. J’ai malheureusement effacé les traces de ces rapports envoyés. J’ai eu donc recours à mes brouillons d’écoute que je vais vous faire parvenir par voie postale. Je n’allais pas recommencer le travail qui m’a pris des heures. Pouvez-vous donc me signaler par courriel quand vous recevrez ces rapports d’écoute ? Cela m’évitera de nouvelles inquiétudes concernant la réception de mon travail. »

Eh bien oui, cher ami, vos brouillons d’écoute détaillés, assez lisibles d’ailleurs et envoyés par voie postale, nous sont bien parvenus. Merci. Dans son message, notre auditeur belge nous a en outre signalé :

Photo: ČTKPhoto: ČTK « Je suis de très près les JO comme Guillaume s’en doute. Nous Belges, avons déjà deux médailles dont une en or (assez inattendue) et j’espère encore au moins une, peut-être en taekwondo ou une surprise. Le compteur des Tchèques au moment où je vous écris est toujours bloqué à zéro, mais vous avez encore beaucoup d’espoirs de médailles, en tennis notamment avec Petra Kvitová ou les deux doubles féminins, en skiff avec Ondřej Synek, en canoë-kayak, en VTT avec Jaroslav Kulhavý ou en athlétisme avec Barbora Špotáková, Vítězslav Veselý ou Zuzana Hejnová. Je leur souhaite beaucoup de succès. »

Les athlètes tchèques cités ont effectivement gagné à Rio des médailles, à l’exception de Veselý et de Hejnová. Il y en avait en revanche plusieurs autres, dont en premier lieu le judoka Lukáš Krpálek, médaillé d’or, qui ont contribué à un bilan total de dix médailles pour la Tchéquie. Un bilan jugé mitigé, comme l’a constaté ce lundi Guillaume Narguet dans un texte qui a récapitulé les hauts et les bas de la présence tchèque à Rio.

Un autre regard sur les Jeux olympiques de Rio, et pas seulement sur ceux-ci, nous a été offert par M. Motofumi Kai du Japon :

« Bonjour! Pendant les vacances d'été, j'ai été tellement occupé par mon travail que je n'ai pas trouvé le temps de vous écrire. Ici au Japon aussi naturellement, j'ai l'impression que tout le monde ne parle que des Jeux olympiques de Rio. Le Japon a gagné plus de médailles que prévu et la population japonaise est très excitée, à mon avis. Moi, personnellement, je ne m'intéresse pas beaucoup à ces Jeux. Je m'inquiète même plutôt. Parce que dans quatre ans, c'est Tokyo qui accueillera tout le monde pour les Jeux olympiques. A Rio, même avant les Jeux il y a eu toujours beaucoup de problèmes: les vols, la sûreté, les grèves, les manifestations contre les Jeux. Oui, à Tokyo aussi, il y aura des problèmes identiques. C'est trop risqué. Donc je ne suis pas content de l'ambiance autour de moi. »

Je vous assure, cher ami, que même chez nous il y a des gens qui partagent votre avis, ne se soumettant pas à l’euphorie « olympique ». Toutefois, ici comme ailleurs, ceux qui ont suivi les compétitions de Rio avec enthousiasme et intérêt et qui ont acclamé les succès des sportifs de leurs pays semblent avoir largement prédominé.

BrésilBrésil S’agissant des Jeux olympiques de Rio, M. Christian Ghibaudo nous a pour sa part signalé avoir beaucoup apprécié la chronique historique sur le Brésil, terre d’immigration tchèque au XIX siècle: « Une page de l’histoire que je ne connaissais pas et qui était très intéressante », a-til écrit. Dans sa lettre datée du 11août, notre auditeur français nous a en outre touchés en décrivant l’ambiance sur la Côte-d’Azur, « toujours sous le soleil et la chaleur estivale » :

« Sinon, comme vous le savez, c’est assez calme cette année à Nice. Malgré ce que disent les médias, une grande majorité de touristes étrangers est bien présente. Il faut dire que quand on a préparé et organisé ses vacances des mois à l’avance, c’est bien difficile de tout annuler à la dernière minute, sans y laisser des “plumes financières”, donc les touristes étrangers sont quand même présents. Seuls ceux qui ont plus de moyens financiers peuvent se permettre d’annuler à la dernière minute, et effectivement les hôtels 5* et Luxe ont perdu des clients. De plus, comme toutes les festivités ont été annulées, il n’y a pas d’ambiance. Tant pis, cela sera pour des jours meilleurs. En ce qui concerne l’attentat du 14 juillet, comme j’ai travaillé toute cette journée, je n’étais pas, bien heureusement pour moi, sur la Promenade des Anglais en soirée. Dans mon entourage, personne n’a été ni blessé, ni tué. Mais beaucoup des mes connaissances et collègues de travail étaient au feu d’artifice. Certains sont toujours choqués, plus particulièrement ceux qui ont vu le camion avancer et tuer les passants. Maintenant, Nice essaye de se relever, c’est très difficile. La plupart des Niçois, surtout les personnes âgées, sortent le moins possible, les magasins, style Carrefour, Auchan sont pratiquement vides. Les restaurants du centre ville ne vivent que par les touristes actuellement.
Dans quelques semaines, après les vacances, le retour à la normale sera très difficile. Surtout dans les écoles, quand les enfants constateront l’absence définitive de certains de leurs camarades. »

Le climat qui règne à la veille de la rentrée scolaire a été également un des sujets évoqués dans la dernière lettre de M. Jean-Michel Aubier, datée du 21 août qui nous a écrit :

Photo: ČTKPhoto: ČTK « La fin des JO marque aussi la fin des vacances en France et ailleurs. Cette période estivale n'aura pas été comme d'habitude : manifestations annulées, présence policière très renforcée. En République tchèque, ces événements ont eu également un impact avec les contrôles supplémentaires au Château de Prague et à la cathédrale Saint-Guy. Il faudrait élargir ces dispositifs aux centres commerciaux et aux manifestations rassemblant un public important. Mais en a-t-on les moyens humains et financiers ? Et le risque est-il réel en Europe centrale ? Un peu dans le même domaine (même s'il ne faut pas mettre les deux phénomènes au même niveau), l'augmentation du nombre de mendiants, notamment des jeunes. Vous avez relevé à juste titre que l'amende de 185 euros ne pouvait guère être dissuasive; c'est même une disposition incongrue, dans la mesure où ces personnes n'ont pas cet argent. Pour le touriste (supposé riche), il est vrai que c'est assez désagréable de se faire accoster par ces jeunes qui peuvent être parfois agressifs. »

Karel Kryl, photo: ČTKarel Kryl, photo: ČT M. Jean-Michel Aubier remarque aussi qu’il a apprécié la chanson ouvrant le programme consacré aux artistes protestataires s’insurgeant contre l’invasion de 1968 par l’Union soviétique... Merci, cher ami, merci également à vous tous que nous avons eu le plaisir de citer dans cette émission mensuelle, ainsi que vous tous qui nous avez adressé des rapports d’écoute, comme M. Paul Jamet, qui nous a également suggéré de parler dans un de nos prochains programmes des guides sur les hôtels et les restaurants qui existent en République tchèque.

Et comme un grand anniversaire de Radio Prague approche à grands pas, nous voulons tourner votre attention vers une importante annonce :

La Radio tchécoslovaque a lancé ses émissions régulières vers l’étranger, sur ondes courtes, le 31 août 1936. La station s’identifiait ainsi : « Radio Prague, Tchécoslovaquie ». Telles étaient les bases des émissions destinées à l’étranger. Nous célébrerons le 80e anniversaire de Radio Prague par le biais d’émissions et d’événements publiés sur notre site web.

A l’occasion de cet anniversaire, Radio Prague a préparé une QSL spéciale. Tous ceux qui enverront un rapport d’écoute daté du 31 août 2016 la recevront par retour du courrier.

Notre traditionnelle question du mois se rapporte elle aussi à cet anniversaire. Elle est la suivante:

Il y a 80 ans de cela, en août 1936, Radio Prague lançait la diffusion régulière de ses émissions. Dans laquelle de ses trois langues (persan, swahilie, arménien) ses émissions ont-elles été diffusées dans le passé ?

Parmi les bonnes réponses, six vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant le fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz