Courrier des auditeurs Agréables moments en compagnie de vos lettres

02-08-2008 03:22 | Alain Slivinský

Cela fait un certain temps que nous ne nous sommes pas retrouvés pour feuilleter votre courrier et je n’en suis que plus heureux en cette fin de semaine. Nous allons donc voir un peu ce que vous nous avez écrit, ce que vous nous avez demandé ces derniers temps, dans vos lettres, vos cartes postales de vacances ou vos courriels. Ouvrons cette boîte aux lettres !

Télécharger: MP3

Nous allons commencer par le dernier envoi qui est arrivé dans notre boîte aux lettres. C’est celui de David Bourdon de Corbeil-Essonnes en France. Nous le remercions des quelques détails qu’il a bien voulu nous transmettre dans son rapport d’écoute, entre autres sur la rubrique des radioécouteurs, le 73’ de Radio Prague et la Rencontre des amis de la radio dans le Perche, au mois de juin. Il nous écrit encore : « Au plaisir de me remettre à l’écoute régulièrement. J’ai installé Internet et j’ai donc été voir votre site magnifique. Très bien développé, un plaisir pour les yeux et entendre Radio Prague, un plaisir pour les oreilles. Merci à vous et à très bientôt. » Merci à vous également cher ami de ces mots chaleureux, mais si vous nous écoutez sur Internet, cela voudrait-il dire que vous ne nous écouterez plus sur les ondes courtes ? Nous espérons vivement que ce ne sera pas le cas, car les ondes courtes ont quand même un certain charme. Ne le croyez-vous pas ?

Un rapport d’écoute un peu ancien m’est tombé sous la main par hasard, et il m’a fait plaisir car il parle des programmes que nous avons diffusés à l’occasion du 85e anniversaire des émissions radiophoniques sur le territoire tchèque. C’est Yves Direiz de Bondy en France qui nous écrit dans son commentaire : « Bonjour à l’équipe. Merci pour la qualité de vos programmes et aujourd’hui la page d’histoire de votre radio. J’ai ré-entendu avec plaisir l’ancien indicatif sonore qui m’a rappelé mes premières écoutes de Radio Prague, en 1966… » Sachez que cela nous satisfait grandement cher ami, car c’était un peu le but recherché par la diffusion des anciens indicatifs, faire remonter des souvenirs à la surface, des écoutes anciennes comme vous l’écrivez. Nous espérons que Maurice Mercier de Villefranche-sur-Saône et bien d’autres qui nous ont envoyé des rapports d’écoute ces derniers temps ont bien reçu leur confirmation par les cartes QSL de la série 2008 consacrée au grandes sportives et sportifs tchèques. Dans quelques jours, ce sera l’ouverture des Jeux olympiques de Pékin et Radio Prague y consacrera une grande place. En présentant, par exemple, les portraits de certains membres de la sélection olympique tchèque. Le site Internet de Radio Prague sera également riche en informations, tout comme, naturellement, nos émissions quotidiennes.

Nous n’en avons pas parlé, car nous ne disposions pas d’informations précises, mais le 28 juin dernier a eu lieu une autre rencontre des amis de la radio que celle dont nous avons parlé plus haut. Il s’agissait de la 5e nuit de la Radio organisée par nos amis du Radio Club des écouteurs lorrains. Le club a édité une QSL spéciale à l’occasion de son 10e anniversaire. Félicitations, chers amis et merci à Marcel Lecerf de Malzeville pour les informations fournies. Peut-être envisagerons-nous la participation de Radio Prague à cette nuit à l’avenir.

Jiří TrnkaJiří Trnka Remercions aussi pour son rapport d’écoute et ses commentaires encourageants Maurice Yon de Reims, tout comme pour un bon nombre de rapports d’écoute Jean-François Meile de Ars-sur-Moselle. A propos, ce dernier nous écrit : « Lorsque j’étais enfant, j’ai souvent vu des films de Trnka. Est-ce dans les mêmes locaux que les films d’animation sont réalisés aujourd’hui, ou bien dans d’autres et que sont devenus ceux de Trnka dans ce cas ? Voici la réponse à cette intéressante question. Le Studio du film de marionnettes a été fondé effectivement par un grand spécialiste en la matière, Jiří Trnka. Sa création était qualifiée de « rêve créateur. » Trnka est parvenu à lier poésie, imagination et inventions techniques, cela avec une vitalité créatrice extraordinaire. C’est dans ce studio que Trnka a réalisé la plus grande partie de ses meilleures œuvres, comme le conte de fées « Bayaya » ou même la version animée du « Brave soldat Chveïk ».

'Brave soldat Chveïk''Brave soldat Chveïk' Il existe toujours aujourd’hui et est des plus actifs dans le domaine du film d’animation de 35 mm qui peut être transposé sur n’importe quel autre média moderne. Pour le tournage, le studio offre les services de 20 caméras de trucage, 3 grands ateliers de plus de 100 m2, 3 ateliers de 50 m2 et 2 ateliers de 30 m2. Pour l’animation elle-même, il offre 7 ateliers de réalisation verticale, avec la projection avant et arrière, ainsi qu’un grand nombre d’autres ateliers pour le travail du bois, les costumes, les décors etc. Le studio est auto-suffisant et emploie des maîtres dans le domaine du film d’animation. Il participe souvent à des coproductions et est très recherché par les cinéastes de France, Grande-Bretagne, Finlande, Allemagne, Canada, Japon et autres. Le studio crée aussi les séquences animées pour les films de fiction, mais aussi les spots publicitaires. C’est aussi lui qui a réalisé la commande d’un documentaire par le ministère de la Culture de la République tchèque pour le pavillon tchèque à l’Expo 2005 à Aïchi au Japon. Le studio fondé par Jiří Trnka a aussi participé à la reconstruction d’un théâtre de marionnettes des années 1930 pour le Musée Maurice Lipsi en Suisse. Voilà, cher ami Meile, un peu d’informations sur le studio du film de marionnettes créé par Jiří Trnka en 1947 déjà. Le grand créateur de rêves nous a quitté suite à une longue maladie en 1969.

Milan Rastislav ŠtefánikMilan Rastislav Štefánik Remercions encore Philippe Marsan pour ses nombreuses lettres dont une ancienne qui m’est tombée sous la main en préparant le courrier de cette semaine. Elle est des plus intéressantes par la question que Philippe nous pose : relater la vie et le rôle du général Milan Rastislav Štefánik dans la naissance de la Tchécoslovaquie, les circonstances de son décès en rentrant à Bratislava, l’actuelle capitale de la Slovaquie et ce que pensent les Tchèques de cette personnalité. Un sujet bien trop long à traiter dans le courrier de cette semaine. Pour ceux qui seraient intéressés, le mieux est de consulter le site de Radio Prague, où la vie et l’œuvre de Štefánik sont évoquées en détails dans plusieurs articles. Consultez la rubrique « Les chapitres de l’histoire ». En tout cas, même en tant que Slovaque, il est très estimé en Tchéquie pour son rôle dans la fondation du premier Etat indépendant des Tchèques et des Slovaques. Et encore la dernière lettre de Philippe Marsan qui date du 27 juillet. Pour votre question sur Mado Robin, cher ami, je ne pense pas qu’elle soit très connue en Tchéquie, peut-être dans les milieux francophiles. Pourtant, sa voix était très agréable à écouter comme vous l’écrivez. Merci pour le brin de soleil que vous nous avez envoyé de l’Aude où vous êtes en vacances, mais je dois dire que ces derniers jours nous en avons assez aussi en Tchéquie avec des températures qui dépassent les 30 degrés.

Et dernière lettre vraiment du courrier, celle d’un nouvelle auditeur, Gregory Olejniczak d’Ecourt Saint-Quentin en France qui nous écrit que la première écoute de Radio Prague était agréable. Merci et vous recevrez sous peu votre première QSL pour votre rapport d’écoute. La chanson suivante vous est particulièrement dédiée !

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français