1985 : « Zvonky štěstí » – « Les clochettes du bonheur »

C’est le morceau à deux voix chanté en tchèque et en slovaque et composé par Zdeněk Rytíř qui fut un véritable tube cette année-là.

3 mai : à Prague, les Tchécoslovaques deviennent champions du monde de hockey sur glace.
Ce même jour, la première unité de la centrale nucléaire de Dukovany est mise en service.
27 -30 juin : au stade de Strahov, à Prague, les 6e et dernières, ou rassemblement de gymnastique de masse, ont lieu. Spartakiades tchécoslovaques

Dans les années 1980, les interprètes slovaques bénéficiaient en effet d’une grande popularité en République tchèque. En plus du groupe Elán et de Miroslav Žbirka, le public tchèque a alors découvert la star des enfants, Darinka Rolincová.

C’est Jaromír Vašta qui a eu l’idée de faire chanter cette demoiselle de 12 ans avec Karel Gott. Il a donc consulté le parolier Zdeněk Rytíř, qui a su trouver ce que ces deux interprètes avaient en commun : le chant et le bonheur. Ainsi leur confession accompagnée de clochettes magiques était née !

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon Ce duo pour Karel Gott et Darinka Rolincová fut conçu d’après les modèles littéraires traditionnels, la République tchèque étant représentée par un personnage masculin plus âgé tandis que la Slovaquie était incarnée par une jeune femme. Personne ne se doutait alors que seulement 7 ans plus tard, les Tchèques et les Slovaques s’éloigneraient les uns des autres et que les deux nations établiraient chacune leur pays. Le tube « Zvonky štěstí » – « Les clochettes du bonheur » a même été traduit pour le public germanophone sous le titre de « Fang das Licht ».

 

Votez pour la chanson du siècle !