1984 : « Knoflíky lásky » – « Les boutons de l’amour »

Alors que la production de la scène amateur et semi-professionnelle indépendante semblait extrêmement riche, celle de la production musicale majoritaire semblait stagner.

31 janvier : à l’hôpital IKEM de Prague, première transplantation cardiaque réussie en Europe de l’Est
12 mai : séance du Comité olympique tchécoslovaque, qui décide à l’unanimité de ne pas envoyer de participants aux Jeux olympiques d’été de Los Angeles
11 octobre : remise, à Stockholm, du prix Nobel de littérature pour l’année 1984 à l’Artiste national et poète Jaroslav Seifert

Cette année-là, la musique populaire tchèque fit des adieux prématurés au chanteur populaire Milan Chladil, qui n’avait alors que 53 ans, et qui avait chanté en duo avec Yvetta Simonová.

Estimant sans doute que ce duo chantant des mélodies d’amour manquerait au public, le compositeur Pavel Vaculik et le parolier Jan Krůta composèrent une série de duos naïfs et mélodiques pour la toute jeune chanteuse Iveta Bartošová et son partenaire Petr Sepéši.

Ils avaient apparemment vu juste, puisque la chanson « Knoflíky lásky » – « Les boutons de l’amour » remporta un énorme succès. Mais leur carrière prit subitement fin avec la mort accidentelle de Petr Sepéši, en 1985. Iveta Bartošová devint quant à elle l’une des chanteuses les plus populaires de la fin des années 1980 et des années 1990.

 

Votez pour la chanson du siècle !