1962 : « Ach, ta láska nebeská » – « Oh, cet amour divin »

Nous avons déjà parlé du fameux théâtre praguois Semafor, dont les auteurs se spécialisèrent, au tournant des années 1950, dans des suites de pièces visuelles et musicales.

22 février : mise en service du premier tronçon de l’oléoduc Droujba transportant du pétrole soviétique vers la raffinerie de Bratislava
6 novembre : fin de la destruction du gigantesque Monument à Staline se trouvant sur la colline de Letná, à Praguea
Formation du groupe The Rolling Stones

En 1962, les « text-appeal » plaisaient toujours autant, et le spectacle le plus joué était une suite à propos d’une jeune fille appelée Zuzana. Cette suite offrait un large choix de chansons et d’interprètes, et l’une des chansons de Jiří Šlitr et de Jiří Suchý a été intégrée à son répertoire.

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon On peut par ailleurs préciser que le duo Eva Pilarová - Waldemar Matuška ont participé à cette chanson. Ces deux chanteurs n’étaient alors que de jeunes membres de la troupe du Semafor, mais ils allaient bientôt devenir très célèbres...

La chanson « Ach, ta láska nebeská » – « Oh, cet amour divin » évoque, d’une façon fraîche et séduisante, un thème séculaire.

Depuis 1962, il en a été vendu plus de 250 000 disques, et elle a par la suite été interprétée par de nombreux chanteurs et inclue à de nombreuses compilations. Tant et si bien qu’il serait sans doute impossible de les chiffrer !

 

Votez pour la chanson du siècle !