1941 : Slunečnice - Le tournesol

En 1941, les occupants allemands ont interdit tous les bals et soirées dansantes sur le territoire du protectorat de Bohême-Moravie. En effet, pour les nazis, il est alors inconcevable que les Tchèques puissent s’amuser et danser pendant que les hommes allemands meurent au front pour la cause de la nouvelle Europe hitlérienne.

17 mai 1941 : après six ans d’existence, fin de la parution de « Mladý hlasatel », hebdomadaire destiné aux jeunes
22 juin : déclenchement de l’opération Barbarossa et début de la Grande Guerre patriotique entre l’Union soviétique et l’Allemagne nazie sur le Front de l’Est
28 septembre : déclenchement par Reinhard Heydrich d’une vague de répression sur le territoire tchèque et proclamation de la loi martiale

La musique ne pouvait donc plus être qu’écoutée, et ce, bien sûr, sans aucun morceau de compositeurs anglais ou américains. Tout cela n’a cependant pas que des aspects négatifs : la qualité de la musique de swing, des orchestres et de leurs chanteurs s’améliore nettement. Et en août 1941 sort, entre autres, la comédie très réussie « Hotel Modrá hvězda » – « L’Hôtel L’étoile bleue », dont est extraite la chanson du jour, une chanson qui a marqué un nouveau tournant dans la musique de danse tchèque.

Sláva Eman Nováček est l’auteur de la musique. À c’est Inka Zemánková, chanteuse alors très populaire, qui interprète les paroles évoquant un tournesol. Elle en a d’ailleurs tiré son surnom pour le moins curieux « Le tournesol du swing de chez nous ».

 

Votez pour la chanson du siècle !