1938 : Záleží na nás - Cela dépend de nous

Dès leur sortie, les chansons du Théâtre libéré se sont tout naturellement attirées les faveurs du grand public. Aujourd’hui encore, elles reflètent l’authentique soif de liberté politique et de justice sociale de la population tchèque.

23 septembre 1938 : mobilisation générale de l’armée tchécoslovaque
30 septembre : la Tchécoslovaquie cède ses zones frontalières (les Sudètes) à l’Allemagne en conséquence de la signature des accords de Munich
30 novembre : Emil Hácha est élu président de la République

À cette époque, parallèlement à la montée du fascisme en Italie et du nazisme hitlérien dans l’Allemagne voisine, les manifestations antifascistes et la volonté de défendre la République tchécoslovaque face à la menace croissante que représentait l’Allemagne, se faisaient d’ailleurs de plus en plus évidentes. C’est ce qu’illustre une chanson de la toute dernière mise en scène du Théâtre libéré, la pièce « Pěst na oko » – « Comme un cheveu sur la soupe », sortie au printemps 1938.

La chanson « Záleží na nás » – « Cela dépend de nous » date donc de la période précédant de peu la signature des accords de Munich, et elle constitue bien plus qu’un appel du Théâtre libéré au courage civil et à la défense de l’État démocratique : en cette période agitée que nous traversons actuellement, elle peut être vue comme un rappel. En effet, comme le dit la chanson, « défendre notre vérité et croire en la vérité, se battre pour la vérité, gagner par la vérité, tout cela dépend de nous ». Aujourd’hui encore, prenons-en de la graine !