1936 : Večer nad Prahou - Le soir au-dessus de Prague

Du temps de la Première République tchécoslovaque, les compositeurs d’opérette les plus célèbres étaient au nombre de trois : Jára Beneš, Jaroslav Jankovec et leur cadet Josef Stelibský. Comme dans le cas d’autres compositeurs, les mélodies pourtant célèbres de Josef Stelibský sont longtemps restées interdites.

Le 13 juillet est mis en service le légendaire train « Slovenská strela » - « La Fusée slovaque », sur la ligne reliant Prague à Bratislava. En août est capté le signal de télévision pour la première fois sur le territoire de la Tchécoslovaquie.
Le 5 octobre naît le futur président de la République tchèque et auteur dramatique Václav Havel.

En effet, après février 1948 et la prise du pouvoir par le Parti communiste, Josef Stelibský a fait ses adieux à sa patrie et choisi d’émigrer. Bien que confiant en son talent, il n’a pas rencontré le succès espéré, et c’est finalement à l’étranger qu’il est mort, victime, comme cela a été prétendu à l’époque, du mal du pays. Josef Stelibský était un maître des tangos romantiques, qu’il a composés en grand nombre.

Photo: Archives de la Mairie de PraguePhoto: Archives de la Mairie de Prague Nous avons choisi extrait de la toute première opérette de Josef Stelibský, « Podej štěstí ruku » - « Tends la main à la chance », qui date de 1936. Dans ce tango est fait l’éloge de la beauté de Prague.

Intitulé « Večer nad Prahou » – « Le soir au-dessus de Prague », ce tango très mélodieux a par la suite été intégré au répertoire de Josef Zíma et d’Alena Rychetská avec le groupe de Sláva Kunst. Le compositeur Josef Stelibský vouait un amour authentique à la ville à laquelle est dédié ce morceau ; un amour qui s’est transformé en nostalgie une fois expatrié.

 

Votez pour la chanson du siècle !