1934 : Hej rup! – Ho hisse !

L’année 1934 est marquée par deux grands tubes. La polka de Jaromír Vejvoda « Škoda lásky » - « Beer Barrel Polka » en anglais – sort notamment. Toutefois, même si elle est bien accueillie par le public tchécoslovaque, ce n’est que bien plus tard qu’elle rencontrera un succès mondial. Avec les chants des soldats des troupes alliées, elle revient dans son pays d’origine une fois la Deuxième Guerre mondiale finie. Le temps venu, nous nous y intéresserons plus en détail bien entendu dans notre série. Mais quel est donc l’autre tube de l’année 1934 ?

Le 3 janvier meurent 142 mineurs dans la commune d’Osek, en Bohême du Nord, victimes d’un coup de grisou dans la mine de charbon Nelson III.
Le 24 mai, Tomáš Garrigue Masaryk est élu président de la République tchécoslovaque pour la quatrième fois.
La journée du 30 juin est marquée en Allemagne par la Nuit des Longs couteaux. Les membres gênants du parti nazi et des opposants sont assassinés.

C’est une chanson de marche issue du répertoire de l’Osvobozené divadlo – Le Théâtre libéré, et plus précisément de la pièce Kat a blázen - Le Bourreau et le fou. Un titre qui est également devenu celui du film du trio Voskovec, Werich et Ježek : c’est la devise Hej rup! – qui peut être traduite en français par l’interjection « Oh hisse ! ». Cette chanson du même nom a permis de renouer avec la tradition des chansons de marche en Tchécoslovaquie, mais aussi, en période de chômage important, de la compléter d’un thème nouveau et actuel.

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon C’est ainsi que la chanson s’est répandue dans toutes les couches de la société. Hej rup! – Oh hisse !, est alors devenue un moyen d’exprimer spontanément des positions à la fois civiques et démocratiques et la chanson, à la différence des tentatives dogmatiques des chansonniers communistes, s’est vraiment imposée aussi auprès du jeune public.

L’appel de la chanson Hej rup! – Oh hisse !, reste, aujourd’hui encore et depuis donc 1934, toujours aussi populaire !

 

Votez pour la chanson du siècle !