1920 – Písnička z mládí (Letní noc se rozklenula) – La Chanson de la jeunesse (La nuit d’été s’est étendue)

Les 100 chansons du siècle – le grand concours destiné aux auditeurs de Radio Prague pour élire la chanson tchèque du siècle depuis 1918 se poursuit avec pour cette fois une plongée dans l’année 1920. La guerre finie, la vie revient à la normale en Tchécoslovaquie. Elle s’anime tout particulièrement dans les cercles culturels pragois. De nombreux théâtres et cabarets voient le jour, les gens veulent profiter du retour des beaux jours et s’amuser.

Le groupe de cabaret pragois Červená sedma (Le Sept rouge) est alors en plein essor. L’ensemble crée même une filiale à Brno et organise des tournées en province pour aller à la rencontre du public qui ne peut se déplacer dans les grandes villes du pays.

Le 10 janvier, la Société des Nations se réunit pour la première fois à Londres.
Le 29 février, la Constitution de la République tchécoslovaque est adoptée.
En 1920, le premier couplet du chant Nad Tatrou sa blýska (Au-dessus des monts Tatras brille l’éclair) est intégré à l’hymne tchécoslovaque et la légendaire marionnette de Spejbl voit le jour.

Une de ses chansons les plus connues, que l’on pourrait qualifier de classique, était Písnička z mládí – La Chanson de la jeunesse, inspirée d’une balade faite un beau soir d’été par le parolier Eduard Bass et le compositeur Jiří Červený suite à un spectacle donné par Sedma à Kolín. Comme le musicologue Josef Kotek l’a découvert plus tard, les deux auteurs ont trouvé leur inspiration plus précisément en observant les gens danser dans un restaurant de la ville appelé Na Zámecké et en écoutant le refrain de l’une des chansons jouées ce soir-là. Ils ont alors pris conscience que la soirée n’était plus destinée aux gens de leur âge, mais à la génération plus jeune.

Une autre curiosité est liée à cette anecdote ! Dans la version imprimée de la chanson figure la remarque écrite plus tard à la main, et presque autocritique, de Jiří Červený : « Ce n’est pas une chanson sentimentale, car c’est davantage une résignation réaliste qui en ressort. Pourtant, Bass n’avait que trente-deux ans quand il a écrit ces vers, et Červený n’était que d’un an plus âgé que lui… » Ainsi donc : étaient-ils de « jeunes vieux » ?

Soňa Červená, photo: Aerofilms / ČTSoňa Červená, photo: Aerofilms / ČT Leur Písnička z mládí - Chanson de la jeunesse sent bon la nostalgie de l’époque et reste, aujourd’hui encore, un document générationnel riche en enseignements pour nous aussi. Elle l’est d’autant plus dans la version dans laquelle l’auteur en personne est au piano et dans laquelle la fille de Jiří Červený, la chanteuse d’opéra mondialement connue Soňa Červená, déclame.

Jiří Červený/Eduard Bass : Písnička z mládí (Letní noc se rozklenula) - La Chanson de la jeunesse (La nuit d’été s’est étendue), interprétée par Soňa Červená, piano Jiří Červený

Refrain de la chanson :

Písničko, již jsem měl rád!
vždyť já to cítím, vždyť já to vím,
že nejsem,nejsem už mlád,
že nejsem,nejsem už mlád!

La chanson que j’ai tant aimée !
je le sens, je le sais,
que je ne suis plus, je ne suis plus tout jeune,
que je ne suis plus, je ne suis plus tout jeune !

 

La chanson du siècle – comment voter et règlement

Chaque dimanche, nous vous inviterons à voter pour une des cinq chansons que nous vous aurons présentées durant la semaine écoulée. La chanson qui, pour la décennie donnée, recueillera le plus grand nombre de voix, sera « qualifiée » pour l’étape suivante du concours. Lorsque les 100 chansons auront été diffusées, à raison donc d’une chanson par année depuis 1918 jusqu’en 2018, deux nouveaux votes seront organisés respectivement pour les périodes 1918 – 1968 et 1968 – 2018. Ces deux votes permettront de retenir six chansons pour le tour ou le vote final, duquel ressortira la chanson préférée de la majorité des auditeurs de Radio Prague – autrement dit « la chanson tchèque du siècle ».

Dix votants tirés au sort recevront un CD produit à l’occasion des célébrations du centenaire de la fondation de la République tchécoslovaque. Il s’agit de l’enregistrement des chansons qui ont rencontré le plus grand succès dans de nouveaux arrangements.