Pavel Sporcl

Il a à peine trente ans, un charme fou et, déjà, une renommée mondiale ! Pavel Sporcl, virtuose du violon, sidère le public autant au Japon, qu'en Israël, aux Etats Unis ou en Europe. Avec son foulard à la pirate, vêtu souvent d'un jeans noir ou d'un pantalon en cuir, boucle d'oreille, il adopte un style naturel et spontané. P. Sporcl balaye les conventions rigides des salles de concert traditionnelles ! L'auditeur est emporté par l'interprétation exceptionnelle de la musique dans un univers noble, lointain, émotionnel, beau et éternel.

Pavel SporclPavel Sporcl Pavel Sporcl est né en Bohême du sud, dans un milieu artistique. Sa mère danse dans l'ensemble folklorique Usvit et son père est acteur au Théâtre de la Bohême du Sud. Pas étonnant que Pavel ainsi que son frère Petr, violoncelliste remarquable, aillent un talent inné pour la musique. Déjà tout petit, P. Sporcl chante très bien et dès l'âge de cinq ans, il commence à jouer du violon. Par rapport à la plupart des enfants qui ont commencé à se consacrer au jeu du violon à l'âge précoce, ce garçon au talent exceptionnel adore jouer et fait ses exercices avec amour et passion. Très vite, son entourage se rend compte que c'est un enfant prodige ! A l'âge de treize ans, il est le meilleur au Concours de violon de Kocian et, un an plus tard, il sera le plus jeune musicien à participer au Concours international de musique de Yehudi Menuhin. Puis, en 1988, il reçoit le premier prix au Concertino Praga. P. Sporcl entre au Conservatoire de Prague où il sera l'élève de V. Snitil, professeur de grande renommée. Ce sera justement au cours de ses études qu'il entrera en contact avec un professeur venu pour recruter des étudiants potentiels pour la Southern Methodist University, au Dallas. Trois mois après la présentation d'un morceau de musique et la remise d'un enregistrement, P. Sporcl, âgé de dix-huit ans, est convoqué à venir aux Etats-Unis. Il y a encore sept étudiants tchèques dont son frère Petr. Dans le cadre de ce nouveau projet tous les frais sont pris en charge par les initiateurs : billets d'avion, restauration, bourse entière. Le fameux violoniste restera au Dallas pendant trois ans. Pourtant, son rêve est de suivre les études au sein de la fameuse Juilliard School of Music, à New York. Il part donc au Aspen Music Festival, pour rencontrer la célèbre pédagogue Dorothy DeLay, également professeur d'Itzhak Perlman, qu'il admire beaucoup. P. Sporcl joue un morceau à D. DeLay et, là encore, elle lui propose d'étudier à Juilliard School. Sans hésiter, le virtuose part pour New York. Malheureusement, il arrive en août, donc après les examens d'admission et il lui est impossible d'entrer à l'établissement. Finalement, grâce à l'intervention de Dorothy DeLay, il est admis au Brooklyn College chez Masao Kawasaki. Il suivra également les cours de son idole Itzhak Perlman. Après une année d'études, il passe les examens et devient étudiant régulier à Juilliard School of Music. Cette fois-ci, il ne reçoit qu'une demie - bourse. Il lui faudra se débrouiller tout seul, mais il arrivera à gérer la situation fort bien. En 1992, P. Sporcl devient lauréat du Concours ARD Munich. L'année suivante, il remporte le premier prix au concours Holland Music Session World Tour Competition et, deux ans plus tard, le virtuose remportera les deuxièmes prix aux Concours de Kingsville et de Stanley Golden Memorial.

CD de Pavel SporclCD de Pavel SporclP. Sporcl, qui vit actuellement à Prague, a effectué une tournée au Japon avec l'orchestre de chambre de Talich, enregistré plusieurs CD, dont les morceaux de musique de chambre de J. Suk et B. Martinu, le concert de violon de F. Mendelssohn avec la Philharmonie de chambre de Prague, les Quatres saisons d'A. Vivaldi et d'Astor Piazzolla (2000), compositeur argentin. Idée très particulière qu'il a réalisée avec des musiciens de jazz, dont M. Svoboda. Oeuvre remarquable, d'autant plus étonnante qu'il s'agît de genres différents se mariant pourtant très bien. En 1997, il devient lauréat du Concours international de musique, Printemps de Prague.

Sans compter les concerts qui attirent beaucoup de jeunes gens ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent, P. Sporcl a par exemple ouvert la seconde année du festival l'Automne musical de Chlumec, par un concert solo Honneur à Paganini. Parmi d'autres salles de concert prestigieuses, il s'est produit au Carnegie hall et Concertgebow. Depuis 2000, P. Sporcl donne également des cours estivales à Roznov pod Radhostem, en Moravie du nord.

Le virtuose au grand charisme est le seul parmi les jeunes violonistes tchèques à figurer dans le livre Les virtuoses du violon de Paganini au vingtième siècle, du célèbre critique H. Rothe.