Les Tchèques célèbres et moins célèbres Josef Alois Skupa

24-08-2006 15:04 | Jaroslava Gregorová

Le père Spejbl son fils Hourvinek, le chien Jeryk et la copine Manitchka, sont les marionnettes taillées dans du bois de tilleul d'après les dessins de Josef Alois Skupa, qui ont rendu célèbre leur créateur dans le monde entier. Il les faisait marcher, parler, rire, il leur a donné le souffle de la vie...Aujourd'hui, ces marionnettes ont plus de quatre-vingts ans et pourtant elles attirent toujours le public dans de nombreux pays. On trouve non seulement leurs répliques en bois, mais également en verre ou en plastiques, dans les livres pour enfants.

Télécharger: MP3

Josef SkupaJosef Skupa Josef Skupa est venu au monde de façon sortant un peu de l'ordinaire. Sa mère, en état de gravidité avancée, voulait comme d'habitude rejoindre son mari, brigadier de gendarmerie dans une commune proche de la ville de Strakonice située en Bohême du sud. En route vers la gare elle fut prise de convulsions d'accouchement. Rien à faire, elle dut faire escale à l'auberge se trouvant sur son chemin. Et c'est là que le 16 janvier 1892 est né Josef Alois. Suite aux mutations du père la famille déménage à plusieurs reprises. Finalement, le père réussit à décrocher un emploi de fonctionnaire des postes à Pilsen, ville jouissant d'une grande tradition de marionnettistes. Les Skupa s'y installent définitivement. Le petit Josef adore les marionnettes et joue souvent avec des pièces de théâtre pour ses amis. Au début il ne possède que le guignol et le chevalier, cadeau de sa grand-mère. Mais très vite il se procure d'autres marionnettes qu'il confectionne lui-même et dessine également les coulisses. Après le baccalauréat au lycée technique, il part à Prague faire des études à l'Ecole supérieure des arts décoratifs. Pendant les cours à l'uni, Josef dessine au bas de ses notes des petites figurines grotesques qui ressemblent étonnement au père Spejbl et son fils Hourvinek. Pour se faire un peu d'argent et par passion il récite et chante au cabaret.

Spejbl et HourvinekSpejbl et Hourvinek A peine ses études terminées, la Grande Guerre éclate. J. Skupa rejoint la 35ème régiment d'infanterie avec ses marionnettes dans les bagages. On l'envoie en Hongrie à Székesfehérvàr. J. Skupa anime les rares moments libres par des représentations de marionnettes. Les spectacles ne plaisent pas uniquement aux militaires, mais aussi aux enfants du commandant de la garnison. Un vrai coup de chance ! Il évite le front de justesse. Par sympathie, le commandant négocie pour lui un certificat d'incapacité de service lui assurant un retour officiel à Pilsen. Là il est au service de la censure militaire, puis il est muté, toujours dans le cadre du service militaire, comme dessinateur - projeteur à l'entreprise Skoda. Il a largement le temps de se consacrer à sa passion - les marionnettes. Josef prépare la scène et dessine les costumes pour le Théâtre municipal de Pilsen. Parallèlement il coopère avec un ensemble amateur de marionnettes.

La guerre se termine. Ne trouvant pas d'autres solutions, J. Skupa accepte le statut de professeur de dessin et des mathématiques. Pendant une dizaine d'années il enseignera dans le cadre des écoles secondaires de Pilsen. Mais il continue toujours à coopérer avec l'ensemble amateur de marionnettes. En 1920 Josef Skupa se marie et en cette même année voit le jour la marionnette du père Spejbl. Elle est taillée en bois de tilleul par le sculpteur sur bois Karel Nosek d'après le dessin du marionnettiste. L'habit de Spejbl est confectionné par la tante de Josef, Vilemina Kubesova. La marionnette du fils de Spejbl, Hourvinek, vient six ans plus tard. Cette fois - ci elle est taillée par le neveu de Karel Nosek. On est en 1930 : Josef Skupa quitte définitivement le milieu scolaire et fonde le Théâtre de marionnettes de Pilsen du professeur Josef Skupa, première scène professionnelle du genre. C'est également l'année de naissance de la marionnette Manitchka, copine de Hourvinek, et du chien Jeryk. Le théâtre de J. Skupa est obligé d'être autosuffisant car il n'a aucune chance d'octroi de subventions. Les autorités compétentes considèrent le petit théâtre comme un petit amusement de foire. J. Skupa achète un bus pour pouvoir se déplacer avec la compagnie de marionnettistes. Son théâtre de marionnettes a beaucoup de succès partout où il se manifeste : Vienne, Estonie, Lituanie, Lettonie, Liège...La presse ne cesse faire des éloges, des émissions de Spejbl et Hourvinek passent à la radio, sont enregistrées sur disques. En début des années trente Josef Skupa est élu président de l'Union internationale des Marionnettes (UNIMA).

Josef SkupaJosef Skupa La Deuxième Guerre mondiale se passe pour le marionnettiste relativement sans problèmes. Ce n'est qu'en janvier 1944 qu'il est arrêté par la GESTAPO et condamné à Dresde pour écoute non autorisée de l'antenne ennemi. Heureusement pour lui, lors du raid sur Dresde deux mois plus tard, la prison est partiellement détruite. J. Skupa et quelques compatriotes réussissent à s'enfuir.

Après la guerre J. Skupa devient pour une brève période animateur et rédacteur à la nouvelle antenne tchèque Radio Pilsen. Mais très vite il revient à son métier de marionnettiste. Cette foi-ci, la destination c'est Prague. Il installe son petit théâtre dans le quartier de Vinohrady et la première représentation a lieu en automne 1945.

Le célèbre marionnettiste Josef Alois Skupa est décédé le 6 janvier 1957. Il a lui-même formé son successeur Milos Kirschner. Sous sa direction Spejbl et Hourvinek ont lors des représentations dans 23 pays, sur quatre continents, parlé en 17 langues. Après le décès de M. Kirscner en 1996, les voix de Spejbl et Hourvinek appartiennent à Martin Klasek.

Partager

à découvrir

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français