Infos du jour Infos du jour

05-12-2017 15:16 | Guillaume Narguet

Le chef de l'Etat a accepté la démission du gouvernement Sobotka ce mardi

Sans surprise, le président Miloš Zeman doit accepté, ce mardi, la démission du gouvernement dirigé par Bohuslav Sobotka. Le social-démocrate avait remis la démission de sa coalition gouvernementale au chef de l'Etat dans une lettre mercredi dernier à la suite de la fin de la session inaugurale de la nouvelle Chambre des députés. Ce mercredi, le président nommera Andrej Babiš, leader du mouvement ANO, vainqueur des récentes législatives, nouveau Premier ministre. Durant le reste de la semaine, Miloš Zeman entend rencontrer chacune des quinze personnalités que M. Babiš souhaite voir intégrer son gouvernement minoritaire.

Ce nouveau gouvernement devrait à son tour être nommé par le chef de l'Etat le mercredi 13 décembre. Andrej Babiš attendra le début du mois de janvier pour solliciter la confiance pour son cabinet auprès des députés.

Les présidents tchèque et hongrois sur la même longueur d’onde sur les questions européennes

Pour la première fois dans l’exercice de ses fonctions de président de la République, Miloš Zeman a reçu son homologue hongrois ce mercredi au Château de Prague. Le chef de l’Etat tchèque, qui arrive au bout de son mandat, a regretté que les rencontres bilatérales avec János Áder n’aient pas été plus nombreuses. Les deux hommes ont souligné que les relations entre les deux pays étaient au beau fixe et qu’aucun thème litigieux n’était à relever entre Prague et Budapest.

Miloš Zeman a profité de l’occasion pour rappeler la position identique des deux pays sur la question des quotas de réfugiés. De son côté, János Áder a ajouté que la priorité en matière de migration devait être d'accélérer les procédures administratives pour le renvoi des migrants dans leurs pays d’origine ainsi que pour le traitement des demandes justifiées du statut de réfugié. Le président hongrois s’est prononcé également en faveur du renforcement des frontières extérieures de l’Union européenne.

Par ailleurs, les deux chefs d’Etat, qui se sont félicités de leur appartenance au Groupe de Visegrád, ont mentionnée que la République tchèque était le septième partenaire commercial le plus important de la Hongrie et que de nombreux touristes tchèques se rendaient en Hongrie chaque année.

Les militants pirates ont voté en faveur du maintien dans ses fonctions d’un vice-président du parti

Jakub Michálek a été confirmé dans ses fonctions de vice-président des Pirates, lundi, suite à un référendum électronique interne au parti. Certains militants reprochaient à Jakub Michálek, chef du groupe des Pirates à la Chambre des députés, d’avoir retiré de sa propre initiative une plainte déposée auprès de la Cour suprême administrative concernant les élections législatives du mois d'octobre, et donc son manque de transparence.

Environ 75% des votants se sont exprimés en faveur du maintien de Jakub Michálek. Le taux de participation à cette consultation a été de près de près de 66%, alors que le Parti pirate compte un peu plus de 510 membres dans tout le pays. Pour rappel, Jakub Michálek était la tête de liste de la candidature pirate à Prague, où le parti a obtenu son meilleur résultat lors des élections législatives, avec 17 % des suffrages.

Par ailleurs, début janvier, se tiendra à Brno le Forum national des Pirates, qui doit permettre l’élection d’une nouvelle direction du parti. Son leader actuel Jan Bartoš, figure pirate la mieux connue du grand public, a d’ores et déjà annoncé qu’il se porterait candidat à sa propre succession.

Sondage : Tchèques et Slovaques voient de plus en plus positivement la partition de la Tchécoslovaquie

La partition de la République fédérale tchèque et slovaque, dont on commémorera le 25e anniversaire le 1er janvier prochain, est vue positivement par un nombre grandissant de Tchèques et de Slovaques. C'est ce qui ressort des résultats d'un sondage réalisé conjointement par le Centre pour l'étude de l'opinion publique de l'Académie des sciences de République tchèque et par l'Institut pour les questions publiques de Bratislava. D'après cette enquête, dont les conclusions ont été présentées ce lundi, 53 % des Tchèques interrogés et 51 % des Slovaques voient d'un bon œil la fin de la Tchécoslovaquie. Fin 1992, ils étaient à peu près 40 % de ressortissants tchèques et slovaques à penser ainsi. En revanche, les deux tiers des répondants regrettent que les citoyens tchécoslovaques n'aient pas été consultés sur la question par référendum.

L'enquête d'opinion montre par ailleurs une très large majorité de personnes sondées appréciant positivement la création de la Tchécoslovaquie en 1918. Ce chiffre a cependant baissé chez les répondants slovaques par rapport à il y a cinq ans.

Enfin, davantage de Slovaques (53 %) estiment que l'adhésion de leur pays à l'Union européenne a été une bonne chose. Ils sont 44 % à partager cet avis côté tchèque.

Handball – Mondial (F) : les Tchèques visent un troisième succès d’affilée

L’équipe féminine de République tchèque de handball affronte la Suède, ce mardi soir à Bietigheim-Bissingen (Allemagne), pour son troisième match de groupe comptant pour le premier tour du championnat du monde. Vainqueurs de leurs derniers matchs contre l’Argentine (28-22) et la Pologne (29-25) dans le groupe B, les Tchèques seront qualifiées pour la phase finale de la compétition en cas de nouveau succès ou de résultat nul contre les Scandinaves.

Pour ses deux derniers matchs de groupe, la Reprezentace sera ensuite opposée aux championnes du monde norvégiennes jeudi, puis à la Hongrie vendredi

Météo

C’est un temps très variable, plus ensoleillé dans une large moitié ouest, et plus gris et nuageux en Moravie et Silésie, qui règne ce mercredi, jour de la fête des Mikuláš (Nicolas). Le soleil sera ensuite très présent sur l’ensemble du territoire jeudi. Les températures varient entre 2 °C à Jihlava et 6 °C à Plzeň pour les maximales.