Infos du jour Infos du jour

25-09-2017 15:02 | Magdalena Hrozínková

Les hommes politiques tchèques saluent la victoire d’Angela Merkel

Le quatrième succès électoral de la coalition CDU-CSU de la chancelière Angela Merkel, vainqueur avec 33% des suffrages des élections législatives en Allemagne, a été salué par les dirigeants politiques tchèques. Le Premier ministre social-démocrate Bohuslav Sobotka (ČSSD) espère que la chancelière arrive à « former rapidement un gouvernement stable ». « Cela est important et pour l’Europe et pour les relations tchéco-allemandes », a déclaré le chef du gouvernement.

Pour le ministre chrétien-démocrate de la Culture, Daniel Herman, les électeurs allemands ont « donné le feu vert à la stabilité et la prospérité ». Pour le chef de la diplomatie tchèque Lubomír Zaorálek (ČSSD) aussi, la victoire de la CDU démontre que les Allemands sont satisfaits de leur situation.

Le président de la Chambre des députés Jan Hamáček (ČSSD), quant à lui, s’inquiète de succès de l’AfD (Alternative für Deutschland). Ce parti s’extrême droite est devenu la troisième force politique du pays. Petr Fiala, leader du Parti civique démocrate (ODS), en opposition, a remarqué l’affaiblissement des deux principaux partis politiques allemands. Petr Fiala, ainsi que le président de TOP 09 Miroslav Kalousek (également en opposition), ils s’inquiètent tous les deux de la montée du populisme et du succès du discours anti-migrant en Allemagne.

Pour le leader du mouvement ANO Andrej Babiš, c’est l’AfD qui a, de facto, remporté les législatives allemandes, « en accentuant le thème des réfugiés et de la sécurité ».

Boris Johnson est à Prague pour discuter du Brexit

Le secrétaire d’Etat des affaires étrangères du Royaume-Uni, Boris Johnson, est arrivé ce lundi à Prague, pour s’entretenir avec le chef de la diplomatie tchèque Lubomír Zaorálek (ČSSD) du départ de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

Lors de sa dernière visite à Prague, en novembre dernier, Boris Johnson a assuré que les droits des citoyens de l’UE installés au Royaume-Unis seraient protégés après le Brexit.

Dans son discours prononcé vendredi dernier, la Première ministre britannique Theresa May a proposé quelques avancées concrètes dans les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE, avec la suggestion d’une « période de transition d’environ deux ans » après le Brexit, pendant laquelle le Royaume-Uni continuerait de faire affaire librement avec le bloc européen, le temps de tomber d’accord sur un nouveau partenariat.

L’ancien secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Tomáš Prouza, a remarqué à propos des suggestions de la Première ministre qu’il ne s’agissait, pour l’heure, que de « belles phrases » et non pas des propositions officielles du gouvernement britannique.

Conférence internationale sur la manière de mettre fin à la rétention d’enfants

Le ministre tchèque de la Justice Robert Pelikán (ANO) a ouvert ce lundi à Prague une conférence internationale de deux jours organisée par la Présidence tchèque du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe sur le thème « Placement d’enfants dans des centres de rétention : vers une fin de cette pratique ? ».

Cet événement est l’occasion pour d’éminents experts internationaux des droits de l’Homme, y compris des médiateurs pour enfants, des ONG et des juges d’échanger sur la situation des enfants migrants placés en rétention et sur des initiatives visant à mettre un terme à cette rétention.

Quelque 22,5 millions de réfugiés ont été enregistrés dans le monde en 2016. Presque la moitié des migrants ont été des enfants, selon les organisateurs de la conférence. « Les enfants sont vulnérables, ils ont besoin d’être soignés et protégés. Nos Etats sont obligés de leur apporter leur aide » a déclaré un des intervenants, Christos Giakoumopoulos, Directeur général des droits de l’homme et de l’État de droit du Conseil de l’Europe.

La Tchéquie veut participer activement sur l’élaboration de nouveaux outils en matière de cyber-sécurité

La présidence estonienne du Conseil de l'Union européenne organisera, les 29 et 30 octobre prochains le Sommet numérique de Tallinn, qui réunira les chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne. Comme indiqué ce lundi par le Bureau du gouvernement, l’Etat tchèque souhaitait participer activement aux négociations sur la nouvelle règlementation européenne dans les domaines des innovations et de la sécurité numériques.

« La République tchèque fait partie des pays membres de l’UE qui obtiennent les meilleurs résultats en termes de cyber-sécurité », souligne dans sa déclaration le Bureau du gouvernement, en indiquant que le sommet de Tallinn devrait notamment se pencher sur « de nouveaux outils » proposés par la Commission européenne dans le domaine de la sécurité numérique, tels qu'ils ont été évoqués par le président de la Commission Jean-Claude Juncker dans son discours sur l'état de l'UE.

L’acteur tchéco-américain Jan Tříska est décédé à la suite d’un accident

Un des acteurs tchèques les plus connus, Jan Tříska est décédé des suites de ses blessures, ce lundi à Prague, après avoir été victime d’une chute du pont Charles dont les circonstances n’ont pas encore été élucidées.

Installé depuis la fin des années 1970 aux Etats-Unis, Jan Tříska, 80 ans est arrivé en fin de semaine dernière à Prague, pour le tournage d’un nouveau film du jeune réalisateur Jiří Mádl qui aurait dû commencer ce lundi.

Samedi après-midi, au centre de Prague, l’acteur est tombé du pont Charles dans la rivière Vltava et a été transporté dans un état grave à l’hôpital. La police a ouvert une enquête sur l’incident.

Un des acteurs les plus remarquables et les plus remarqués de sa génération, Jan Tříska a brillé sur les planches comme sur l’écran. Co-fondateur, en 1966, avec le metteur en scène Otomar Krejča, du célèbre théâtre Divadlo za branou, Jan Tříska a joué une pléiade de rôles sur cette scène expérimentale jusqu’à la fermeture du théâtre par les autorités communistes en 1972.

Aux Etats-Unis, Jan Tříska a joué dans une quarantaine de films, dont « Ragtime » et « Larry Flint » de Miloš Forman.

Tennis : l’Europe gagne la Liver Cup 15-9

C’est Roger Federer qui a offert la victoire à l’équipe d’Europe dirigée par Björn Borg, dimanche soir, dans la première édition de la Laver Cup disputée ce week-end à Prague.

Initiateur de cette nouvelle compétition par équipes qui a opposé l’Europe au reste du monde, Roger Federer l’a emporté face à l'Australien Nick Kyrgios (20e) au super tie-break (4-6, 7-6 et 11-9).

La troisième et dernière journée de l’exhibition a débuté par le double qui a permis à Jack Sock et John Isner de réduire l'écart qui a séparé l’Europe et l’équipe du monde en dominant Tomáš Berdych et Marin Cilic (7-6 [5], 7-6 [6]). L'équipe Europe a alors mené 9-6 avant les simples. La victoire de Zverev sur Querrey 6-4, 6-4 avait redonné de l'air à l'Europe (12-6). Le solide John Isner a toutefois surpris le numéro un mondial Rafael Nadal (7-5, 7-6[1]) et a rapporté trois nouveaux points à la team Monde du capitaine John McEnroe.

Dans le simple décisif, la victoire de la légende suisse face à l'un des symboles de la relève, Nick Kyrgios, a permis au Vieux continent de soulever le trophée.

La deuxième édition de la Laver Cup se déroulera en septermbre 2018 à Chicago.

Météo : retour du soleil et de la douceur cette semaine

Après une période froide et pluvieuse, le temps devrait s’améliorer progressivement. Mardi, jour de la fête des Andrea, le ciel sera nuageux avec éclaircies sur une majeure partie du territoire. Les températures seront en hausse et varieront entre 16° et 20°C. Le beau temps devrait se maintenir jusqu’à la fin de la semaine.