Infos du jour Infos du jour

21-09-2017 15:00 | Alžběta Ruschková

Le président Zeman a été invité à Sotchi par Vladimir Poutine

Vladimir Poutine a invité Miloš Zeman à une visite à Sotchi. C’est ce qu’a fait savoir le président tchèque ce mercredi à New York lors d’une conférence de presse qui s’est tenue en marge de l’Assemblée général des Nations Unies. Miloš Zeman a précisé qu’il avait accepté l’invitation formulée par le président russe, car il la considère, affirme-t-il, comme une forme de distinction.

La station balnéaire du littoral de la mer Noire a été dans un passé récent le théâtre de rencontres au sommet entre Vladimir Poutine, qui y possède une datcha, et notamment les présidents chinois et américain. Le chef de l’Etat tchèque s’envolera pour une visite en Russie le 20 novembre. Outre Moscou, des passages à Ekaterinbourg et dans le Tatarstan sont déjà prévus.

Selon la diplomatie autrichienne, le ressortissant tchèque porté disparu en Libye pourrait être mort

Le ressortissant tchèque porté disparu, avec huit autres travailleurs étrangers, suite à l’attaque d’un champ pétrolier libyen en 2015, pourrait être mort. C’est ce qu’a annoncé l’agence de presse Reuters sur la base des communiqués du ministère autrichien des Affaires étrangères.

D’après Vienne, ce groupe de neuf personnes, dont deux Européens, un Tchèque et un Autrichien, auraient été enlevés par l’organisation de l’Etat islamique et auraient été tués peu après l’enlèvement. A en croire le chef de la diplomatie autrichienne, Thomas Schöll, le ministère s’efforce actuellement de confirmer ces informations issues d’un site islamiste.

Social Watch critique les exportations d’armes tchèques

La République tchèque devrait cesser d’exporter des armes dans les régions instables du monde et dans les pays dirigés par des régimes autoritaires, comme l’Egypte ou l’Arabie Saoudite. Ces ventes contribuent à l’oppression, à la violation des libertés fondamentales et à la migration des peuples. Telle est en somme la critique formulée par l’antenne tchèque de l’ONG internationale Social Watch vis-à-vis de l’Etat tchèque.

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce jeudi à Prague, son président a rappelé qu’une vingtaine de conflits étaient en cours dans le monde. « Un des problèmes fondamentaux est que les parties prenantes et les combattants ont un accès très facile aux armes. Ce que font les exportateurs d’armes est une activité suicidaire. C’est aussi à cause d’eux que de plus en plus de gens fuient leurs pays », a-t-il notamment expliqué.

Vendanges : les viticulteurs tchèques sont relativement optimistes

Alors que les vendanges battent leur plein en République tchèque, le volume de raisin récolté devrait être meilleur que l’année dernière, selon les premières estimations des viticulteurs.

Malgré le gel qui a sévi à deux reprises en avril et en mai a endommagé le vignoble de Moravie et plus généralement environ un quart de la fructification dans le pays, la Fédération des viticulteurs estime que le vin récolté permettra cette année la production de quelque 580 000 hectolitres de vin, soit 15 000 de plus que l’année dernière.

Environ 30% des vendanges ont déjà été réalisées, celles du sauvignon et du chardonnay sont en cours.

Cinéma : ouverture à Prague du festival « La Terre dans l’assiette »

Le festival du film « Země na talíři » - « La Terre dans l’assiette » débute à Prague ce jeudi. La manifestation s’intéresse à la production et à la consommation alimentaires et au développement durable. Pour cette 7e édition, des films consacrées à l’agriculture écologique, aux conséquences de la pêche intensive, à l’usage de produits chimiques dans les processus de production ou encore au développement de la consommation d’insectes.

Le festival se tient jusqu’à dimanche dans les salles Oko et Studio Alta. Il se déplacera ensuite à Olomouc et à Ostrava en octobre. Chercheurs, écologistes et journalistes participeront à différents débats.

Marta Kubišová a enregistré une reprise de « Prière pour Marta », chanson symbole de 1968 et 1989

Quarante-neuf ans après, la légendaire chanteuse Marta Kubišová a enregistré une reprise de « Modlitba pro Martu » - « Prière pour Marta », chanson qui est devenue un des symboles de l’écrasement du Printemps de Prague en 1968, puis des manifestations qui ont abouti à la chute du régime communiste en 1989. Les voix d’autres chanteuses tchèques bien connues accompagnent celle de Marta Kubišová sur cette reprise.

Celle-ci clôturera l’album « Protestsongy 1966-2017 » qui regroupera l’essentiel des chansons protestataires écrites entre 1966 et 2017 en Tchécoslovaquie et en République tchèque. La sortie de l’album est prévue pour l’année prochaine à l’occasion du 50e anniversaire de l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie en août 1968. Ancienne porte-parole de la Charte 77, Marta Kubišová donnera le dernier concert de sa carrière dans sa ville natale de České Budějovice le 1er novembre prochain, le jour de ses 75 ans.