Infos du jour Infos du jour

09-09-2017 17:58 | Pierre Meignan

Le gouvernement Sobotka prépare ses recommandations à son successeur

Le gouvernement qui sera issu des élections législatives d'octobre dernier devra en priorité faire en sorte que la République tchèque reste dans le noyau dur de l'Union européenne. C'est l'un des principaux points du document actuellement en préparation au sein de l'actuel cabinet de Bohuslav Sobotka et qui vise à fournir des recommandations à son successeur. D'après le texte, ce dernier devra s'efforcer d'augmenter le budget alloué à la défense, mettre en place un plan de sauvegarde des sols face au risque accru de sécheresse, développer le concept d'Industrie 4.0, pour moderniser l'économie tchèque, ou encore favoriser la construction de lignes de chemin de fer à grande vitesse sur le territoire tchèque.

Le document met également en avant les réussites de la coalition gouvernementale composée des sociaux-démocrates, du mouvement ANO et des chrétiens-démocrates, qui achève son mandat dans les mois à venir. Le cabinet estime que ses principaux succès sont d'être parvenu à stabiliser le budget, à baisser le chômage ou encore à augmenter le salaire minimum.

Le ministre des Finances réaffirme son opposition à la hausse des salaires dans le public

Pour satisfaire la hausse des salaires envisagée dans le secteur public, la plupart des ministères ce tournent vers le cabinet des Finances pour demander la rallonge de budget nécessaire. Mais le ministre Ivan Pilný (ANO) a de nouveau refusé de céder à ces demandes. D'après lui, les augmentations demandées par les syndicats de 15% pour les professeurs et de 10% pour les autres fonctionnaires représenteraient pour l'Etat un coût de 33 milliards de couronnes, plus d'un milliard d'euros. Le déficit du budget de l'Etat serait porté à 100 milliards de couronnes, ce qui resterait en deçà de la limite des 3% du PIB fixée par Bruxelles. "Avec un tel solde en période de croissance économique record, je ne peux pas, en tant que ministre des Finances responsable, être d'accord", a-t-il déclaré.

Le gouvernement doit discuter de ce sujet lundi en conseil des ministres. Jeudi, Ivan Pilný et le Premier ministre, le social-démocrate Bohuslav Sobotka, ont affirmé qu'un accord serait trouvé avant la fin du mois de septembre. De leur côté, les syndicats se disent prêts à la grève pour que leurs revendications soient entendues.

La hausse des salaires au cœur du congrès syndical à venir à Prague

Environ 1 500 syndicalistes s'apprêtent à se réunir en congrès, à partir de jeudi prochain à Prague, afin de se préparer à obtenir des hausses de salaires dans les négociations collectives à venir. La Confédération tchéco-morave des syndicats (ČMKOS), la centrale syndicale tchèque la plus importante, va à cette occasion diffuser un document présentant diverses recommandations, notamment sur le niveau des augmentations à demander. Le congrès doit aussi être l'occasion d'étudier les programmes des différents mouvements et partis politiques participant aux élections législatives du mois d'octobre.

"Nous ferons connaître notre point de vue sur les promesses préélectorales, leurs conséquences pour les salariés et aussi nos revendications en termes de hausse des salaires pour 2018", a indiqué Josef Středula, le président de la ČMKOS. Des dirigeants syndicaux venus d'Allemagne, d'Autriche et de Slovaquie, de même que le secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats, Luca Visentini, sont attendus au congrès tchèque.

L'incendie de l'église multiséculaire de Třinec laisse 50 millions de couronnes de dégâts

L'incendie criminelle de l'église de Guty, sur le territoire de la ville de Třinec, à l'est de la Tchéquie, survenu au début du mois d'août dernier, aurait causé des dégâts à hauteur de 50 millions de couronnes, quelque 1,9 million d'euros. C'est l'estimation de la paroisse à laquelle cet édifice, qui datait du XVIe siècle, appartenait. L'information a été publiée ce samedi par la Radio publique tchèque, qui indique toutefois que le montant exact des dommages doit encore faire l'objet d'une véritable expertise.

Trois mineurs ont été inculpés suite au désastre, deux d'entre eux restent placés en détention provisoire. S'ils sont reconnus coupables de l'incendie, ils risquent une peine pouvant aller jusqu'à quinze ans de prison. Le motif de leur acte est pour l'heure tout à fait obscur.

Le taux de suicide est plus élevé en Tchéquie qu'ailleurs

Le taux de suicide est plus élevé en République tchèque que dans les autres pays de l'UE mais également que la moyenne au niveau mondial. Environ quatre Tchèques mettent fin à leur vie chaque jour pour un total annuel de près de 1 500 décès. Tels sont les résultats d'une étude conduite sous l'égide de scientifiques de l'Institut national de santé mentale, basé à Klecany, au nord de Prague.

D'après ce travail, le suicide est la seconde cause de mortalité chez les jeunes gens âgés de 15 à 29 ans en Tchéquie. Jan Červenka, le porte-parole de l'institut, explique également que les maladies mentales accroissent le risque de commettre un suicide. L'Institut national de santé mentale regrette que Prague ne dispose pas de stratégie nationale pour faire face à ce phénomène.

VTT - Mondiaux : Jaroslav Kulhavý décroche l'argent

Jaroslav Kulhavý est devenu vice-champion du monde de cross-country pour la troisième fois de sa carrière. Aux Mondiaux organisés à Cairns, le coureur tchèque de 32 ans a terminé ce samedi à la seconde place, derrière le Suisse Nino Schurter, qui domine la discipline sans partage, et devant un autre Suisse, Thomas Litscher. Après la course, Nino Schurter a salué la performance de son rival tchèque : "C'était très dur. Jarda était très fort aujourd'hui et il a fait une course fantastique. Par chance, à la fin, il n'avait plus autant de peps que moi".

Champion olympique de cross-country à Londres en 2012, Jaroslav Kulhavý compte également déjà une médaille d'or en championnat du monde à son palmarès, obtenue en 2011.

Météo

Le temps se dégrade ce dimanche, jour du Seigneur et de la fête des Irma. Le ciel est couvert sur l'ensemble du territoire tchèque, avec de rares éclaircies mais également des averses sur la partie est du pays. Que dire des températures sinon que les maximales vont jusqu'à 19 °C sur la Bohême et jusqu'à 25 °C sur la Moravie et la Silésie.