Infos du jour Infos du jour

22-08-2017 20:58 | Neuveden

Salaires dans le secteur public : début des discussions entre gouvernement et syndicats

Le gouvernement et les représentants des syndicats ont commencé lundi en fin de journée les négociations concernant la hausse des salaires dans le secteur public. Les deux parties se sont mis d'accord pour que, en principe, l'augmentation des salaires des professeurs soit plus élevée que pour les autres branches. Les syndicats de l'éducation avaient précédemment annoncé une action de protestation contre les bas salaires à la rentrée. Devant le gouvernement, les syndicalistes ont demandé des hausses de salaires de 15% pour les enseignants et de 10% pour les autres salariés du public à partir du mois de novembre. Le ministère du Travail et des Affaires sociales planche lui sur trois variantes, toutes inférieures aux souhaits des syndicats.

Il faudra aussi compter sur les limites posées par le ministère des Finances. Le ministre Ivan Pilný (ANO), qui présente à la fin de ce mois un projet de budget de l'Etat pour l'exercice 2018, refuse que le déficit soit supérieur à 50 milliards de couronnes (moins de 2 milliards d'euros). La prochaine rencontre entre gouvernement et syndicats est prévue pour septembre.

La Tchéquie veut être "une porte d'entrée" pour les firmes japonaises dans l'UE

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Jiří Havlíček, rencontrait lundi en fin de journée son homologue japonais, Hiroshige Sekō, qui assume également le portefeuille de l'Economie. Le social-démocrate tchèque voit le Brexit comme une opportunité pour intensifier les échanges entre Prague et Tokyo. "En lien avec le Brexit, alors que, par le passé, toute une série d'investissements japonais prenaient la direction du Royaume-Uni, il y a là une opportunité pour que la République tchèque devienne une porte d'entrée significative pour les entrepreneurs et les firmes japonaises sur le marché commun de l'UE", a commenté le ministre.

Le Japon est déjà un partenaire commercial important pour la Tchéquie. Plus de 250 firmes nippones y sont actives, notamment dans le secteur de l'industrie automobile, et les investissements japonais vers la République tchèque sont les deuxièmes plus importants après ceux venus d'Allemagne pour ce qui des biens à haute valeur ajoutée.

Bohuslav Sobotka fait le bilan avec la ministre en charge du développement régional

Le Premier ministre Bohuslav Sobotka a poursuivi ce mardi sa tournée de bilan des différents ministères de son gouvernement avec une visite du cabinet en charge du développement régional. Après s'être entretenu avec la ministre Karla Šlechtová (ANO), le social-démocrate a indiqué aux journalistes qu'il considérait que le plus grand succès de ce ministère était d'être parvenu à utiliser les fonds européens mis à disposition de la République tchèque pour la période 2007-2013. "J'ai remercié la ministre pour sa direction vigoureuse et dynamique de son ministère. Je suis certain que cela était nécessaire", a déclaré Bohuslav Sobotka.

Le chef du gouvernement s'est dit également satisfait de l'adoption de l'amendement à la loi sur le BTP ainsi que de la nouvelle loi sur les commandes publiques. Il regrette en revanche le projet de loi sur le logement social n'ait pu aboutir.

La Tchéquie et la Jordanie signent un accord de coopération dans le nucléaire civil

Le chef du gouvernement Bohuslav Sobotka recevait ce mardi à Prague son homologue jordanien Hani Moulki. A l'occasion de cette visite, les deux hommes ont signé un accord de coopération entre leurs deux pays pour ce qui est du nucléaire civil. Le texte doit permettre une intensification des échanges scientifiques entre Prague et Amman et un accès plus facile au marché jordanien pour les entreprises tchèques désireuses de participer à la construction à venir de réacteurs nucléaires en Jordanie.

Le Royaume hachémite est en première ligne dans l'accueil des réfugiés syriens qui seraient actuellement environ 1,4 million sur son territoire selon M. Moulki. Ce thème a été abordé par les deux chefs de gouvernement. Bohuslav Sobotka a indiqué que Prague mobilisait chaque année une somme de près de 50 millions de couronnes pour aider la Jordanie face à cette situation. "Nous sommes prêts à soutenir la Jordanie pour qu'elle reste un pays stable de la région dans le futur", a déclaré le social-démocrate.

La Cour constitutionnelle estime que les prisonniers doivent pouvoir être en contact avec leurs enfants

Dans un nouveau verdict, la Cour constitutionnelle affirme le droit des prisonniers tchèques à maintenir un contact avec leurs enfants. Les juges constitutionnels se penchaient sur le cas d'un père emprisonné dans l'incapacité de voir ses enfants suite à une décision du tribunal de Brno. Ce dernier estimait qu'il était préférable pour les enfants de ne pas connaître la peine infligée à leur géniteur et que lui rendre visite en prison pourrait entraîner chez eux un traumatisme.

La Cour constitutionnelle rejette quant à elle ces arguments et considère au contraire qu'il est aussi dans l'intérêt des enfants de pouvoir entretenir une relation avec leurs parents. Les juges évoquent la possibilité de communiquer via les visites, le téléphone ou bien des applications comme Skype. Ils estiment en revanche que ce droit des prisonniers à fréquenter leurs enfants peut être remis en cause selon la gravité du crime commis.

Météo

Pas d'éclipse solaire au programme de ce mercredi, qui n'en reste pas moins une journée très spéciale pour les Sandra puisque c'est leur fête. Rien n'empêche donc notre étoile de briller de tous ses rayons dans le ciel de République tchèque. Les températures, agréables, vont de 21 à 25 °C pour les maximales.

Football : Jan Kliment et Jan Bořil pour la première fois appelés en sélection nationale

Le sélectionneur de l'équipe nationale de football tchèque, Karel Jarolím, a annoncé une liste de dix-huit joueurs avec lesquels il entend affronter l'Allemagne et l'Irlande du Nord début septembre. Jan Kliment, attaquant de 23 ans évoluant sous les couleurs du club danois du Brøndby IF, est appelé pour la première fois de sa carrière en sélection. Le défenseur du Slavia Prague, Jan Bořil, 26 ans, connaît la même joie. Patrik Schick et Tomáš Sivok ne font eux pas partie des choix de Karel Jarolím qui se réserve cependant la possibilité de compléter sa liste.

La République tchèque affronte à domicile le 1er septembre l'Allemagne, dans un match déjà déterminant pour la qualification pour le Mondial 2018 en Russie. La Reprezentace se rendra trois jours plus tard en Irlande du Nord pour une rencontre toute aussi importante.

Tennis : Radek Štěpánek met un terme à sa saison

Radek Štěpánek, le vétéran du tennis tchèque, a annoncé que, comme l'année dernière, il mettait prématurément un terme à sa saison. "Je suis en bonne santé, je m'entraîne et mon corps tient bon, mais malheureusement je ne suis pas dans un état tel que je puisse être prêt à cent pour cent pour jouer un match sans risque", écrit le joueur de 38 ans sur sa page Facebook. L'année passée, Radek Štěpánek avait déjà mis fin à sa saison dès le mois de septembre. Il entend revenir en condition pour la saison 2018. Descendu à la 218e position du classement ATP, le natif de Karviná, qui compte deux Coupes Davis à son palmarès, espère réintégrer le top 100 le plus tôt possible.

La République tchèque recevrait plus de travailleurs détachés qu'elle n'en enverraient

La République tchèque serait le seul pays parmi les nouveaux Etats membres de l'UE à accueillir davantage de travailleurs détachés sur son sol qu'à en envoyer. C'est en tout ce qui ressort d'un rapport mis en ligne par le gouvernement tchèque. Une façon pour Prague de se préparer à la rencontre prévue ce mercredi en Autriche entre différents dirigeants centre-européens, dont le Premier ministre Bohuslav Sobokta, et Emmanuel Macron, le président français souhaitant avancer sur le projet de révision de la directive européenne sur les travailleurs détachés. Dans des pays d'Europe occidentale, ce texte est en effet critiqué car il introduirait une concurrence déloyale entre les pays membres et favoriserait le dumping social.

Le rapport mis en ligne par le cabinet de M. Sobotka indique qu'en 2014, les entreprises tchèques auraient envoyé 10 400 travailleurs détachés vers d'autres Etats, là où la Tchéquie aurait accueilli 17 200 travailleurs détachés étrangers. Selon cette analyse, l'impact de la directive sur l'économie tchèque serait par ailleurs négligeable.

Direction le Kazakhstan pour une mission économique tchèque

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Jiří Havlíček, est à la tête d'une délégation économique composée de quelque trente représentants d'entreprises qui a pris la direction du Kazakhstan ce mardi. C'est déjà la deuxième mission de ce type dans ce pays d'Asie centrale en moins de deux mois, indique le social-démocrate dans un communiqué. "Parmi les républiques post-soviétiques, le Kazakhstan représente un partenaire commercial significatif avec un énorme potentiel d'opportunités pour les firmes tchèques", précise-t-il encore. A Astana, le ministre entend notamment participer mercredi à un forum économique tchéco-kazakh.

Le volume des exportations tchèques au Kazakhstan a atteint 4,4 milliards de couronnes l'année dernière (170 millions d'euros). Celui des importations depuis ladite contrée s'est élevé à 4,1 milliards couronnes (160 millions d'euros).