Infos du jour Infos du jour

19-05-2017 15:10 | Guillaume Narguet

La République tchèque prend la tête du Comité des ministres du Conseil de l'Europe

La République tchèque succède ce vendredi à Chypre à la tête du Comité des ministres du Conseil de l'Europe, cette organisation chargée depuis 1949 de promouvoir le respect de la démocratie et des droits de l'homme. Prague sera à la tête de son organe exécutif durant six mois. Le ministre tchèque des Affaires étrangères Lubomír Zaorálek est à Nicosie ce vendredi pour prendre officiellement cette présidence à l'occasion d'une session de ce Comité des ministres, qui doit rassembler des représentants diplomatiques des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe. Dans un entretien pour l'agence de presse ČTK, le social-démocrate a indiqué que l'utilité de l'organisation était d'être capable de faire pression sur des Etats comme la Russie ou la Turquie quand les droits de l'homme n'y sont pas respectées. A noter que le Conseil de l'Europe pointe également régulièrement du doigt la République tchèque pour sa politique discriminante à l'égard de la minorité rom.

Věra Jourová et Vladimír Špidla appellent à une République tchèque au cœur du processus d’intégration européenne

La République tchèque devrait s’efforcer de faire partie du noyau dur de l’intégration européenne, selon la commissaire européenne Věra Jourová et l’ancien Premier ministre Vladimír Špidla, désormais conseiller de Bohuslav Sobotka. Tous deux ont participé à une conférence qui avait pour thème la crise de l’Union européenne, ce vendredi à l’Université Charles à Prague. « Je me suis employé à cela durant toute ma période politique, car je suis convaincu que sans une intégration active, l’espace européen n’est pas capable de subsister en tant que structure capable d’influencer la globalisation », a expliqué Vladimír Špidla. Celui-ci occupait les fonctions de chef du gouvernement lorsque la République tchèque a adhéré à l’UE en 2004. Quant à Věra Jourová, elle estime que le plus profitable à la République tchèque serait de faire partie du « courant plus rapide » de l’UE, dans lequel il y aura « moins de politiques communes, mais qui s’imposeront mieux qu’actuellement ».

A Bruxelles, le ministre de l'Intérieur réaffirme l'opposition tchèque aux quotas d'accueil des réfugiés

La volonté de la Commission européenne, annoncée mardi par l'eurocommissaire Dimitris Avramopoulos, de lancer des procédures d'infraction contre les Etats ne faisant aucun effort pour accueillir les réfugiés arrivés en Italie ou en Grèce ne change pas la position de la République tchèque. C'est ce qu'a indiqué aux journalistes ce jeudi le ministre de l'Intérieur Milan Chovanec à l'occasion d'une rencontre à Bruxelles avec ses collègues européens. Le social-démocrate, artisan de la politique de fermeté tchèque à l'égard des migrants, a réaffirmé l'opposition de Prague au système des quotas. Selon le projet adopté en septembre 2015, la Tchéquie était censée accueillir 2600 personnes depuis l'Italie et la Grèce. Pour l'heure, le pays n'a été capable d'en faire venir que douze, il y a plus d'un an.

Le président devrait nommer Ivan Pilný ministre des Finances la semaine prochaine

La crise gouvernementale est proche de son dénouement : le chef de l'Etat Miloš Zeman n'aurait rien contre la nomination du député ANO Ivan Pilný au poste de ministre des Finances, à la place d'Andrej Babiš, le leader du mouvement ANO. C'est le porte-parole du président, Jiří Ovčáček, qui l'affirme dans un message publié ce vendredi sur le réseau social Facebook. D'après ce dernier, la nomination pourrait intervenir dans le courant de la semaine prochaine. Miloš Zeman accepterait donc au préalable la démission d'Andrej Babiš de son poste de ministre des Finances mais également de celui de vice-Premier ministre, tel que cela est demandé depuis le 5 mai dernier par le chef du gouvernement Bohuslav Sobotka. Le chef de la social-démocratie estime que M. Babiš n'a plus sa place dans son cabinet étant donné les soupçons de fraude fiscale et de manipulation de certains médias qui pèsent sur lui.

Le conservateur républicain Steve King pressenti pour être le nouvel ambassadeur américain à Prague

Le nouvel ambassadeur américain en poste en République tchèque devrait être Steve King, représentant républicain au Congrès pour l'Iowa. C'est ce qu'indiquent les sites d'informations ihned.cz et aktuálně.cz, qui citent des sources diplomatiques tchèques selon lesquelles une demande en ce sens aurait été formulée par Washington voici deux semaines. Le précédent ambassadeur, Andrew Schapiro, a quitté ses fonctions en janvier dernier, suite à l'accession de Donald Trump au pouvoir. Il entretenait des rapports houleux avec le chef de l'Etat tchèque Miloš Zeman. Suite à ce départ, la première femme du nouveau président américain, Ivana Trump, originaire de Tchéquie, souhaitait reprendre le poste diplomatique à Prague. Mais cela pourrait donc être finalement Steve King, un homme politique de 67 ans qualifié "d'ultraconservateur" et dont les positions sur les minorités ethniques et sexuelles sont très controversées.

Hockey - Mondial : les Tchèques sortis en quarts par les Russes (0-3)

L'aventure du Mondial de hockey sur glace 2017 en France et en Allemagne est déjà terminée pour les Tchèques qui se sont inclinés ce jeudi après-midi face aux Russes (0-3) en quarts de finale. Sur la glace du palais omnisports de Paris-Bercy, la Reprezentace a tout de suite été mise sous pression par une Russie entreprenante qui a concrétisé deux de ses actions dans le premier tiers-temps (9e et 14e). Les hockeyeurs tchèques n'ont jamais été en mesure de rattraper leur retard et ont été punis une troisième fois dans le dernier tiers-temps (54e). C'est la cinquième fois consécutive que les Tchèques repartent bredouille du championnat du monde. La dernière médaille tchèque remonte à Helsinki en 2012. Elle était en bronze.

Météo

Les nuages sont de retour, et avec eux la pluie, sur l’ensemble du territoire ce samedi, jour de la fête des Zbyšek. Le retour du soleil est attendu à compter de dimanche. Les températures sont en baisse et varient entre 16 °C et 23 °C pour les maximales.