Articles correspondants

InfosLe chef de l'Etat tchèque va décorer le Premier ministre slovaque

25-10-2014 13:17 | Denisa Tomanová

A l’occasion de la fête nationale du 28 octobre, le président de la République Miloš Zeman s’apprête à récompenser le Premier ministre slovaque, Robert Fico. Selon le quotidien Mlada fronta Dnes (MFD), qui a révélé l’information, Robert Fico se trouve parmi les invités à la cérémonie, qui se tiendra ce mardi dans la salle Vladislav au Château de Prague. Même si on ignore encore quel type de distinction le Premier ministre slovaque devrait se voir attribué, la décoration est censée être un signe de remerciement, notamment pour les relations de bon voisinage entre les deux pays. Parmi les autre récompensés figurent également le réalisateur Roberta Sedláček et l’aventurier et voyageur Miroslav Zikmund. La cérémonie se tiendra à l’occasion de la fête nationale, le 28 octobre, date marquant la création de la Tchécoslovaquie. 

Économie-CommercePresse tchèque : vers toujours plus de concentration

24-10-2014 16:13 | Pierre Meignan, Lucie Drechselová

Photo: Archives de Radio Prague Zdeněk Bakala, Jaromír Soukup, Andrej Babiš, trois noms pour autant d’entrepreneurs tout aussi proches du monde des affaires que de celui de la politique et des médias. Dans la presse, nos trois hommes sont propriétaires d’une grande partie des titres, et particulièrement des plus populaires d’entre eux. Une concentration qui n’est pas sans effet sur le contenu de ces médias, qui se voudraient, depuis les années 1990, « neutres et objectifs ». Partant des récentes acquisitions du désormais ministre des Finances Andrej Babiš, le sociologue Jan Cebe est revenu pour Radio Prague sur cette évolution récente des structures économiques de la presse tchèque  En savoir plus

Chapitres de l'histoireLes échos français de la Charte 77

17-09-2014 16:03 | Pierre Meignan

Charte 77, photo: ČT24 Etudiant à l’Institut d’Etudes Politiques de Rennes, Julien Morice a réalisé un mémoire portant sur la réception médiatique en France de la Charte 77, cette pétition regroupant nombre d’intellectuels et diverses personnalités, parmi lesquels Václav Havel, réclamant le respect des droits de l’homme dans la Tchécoslovaquie de l’époque de la normalisation. De passage dans la capitale tchèque, il en a profité pour faire part de ses travaux aux auditeurs de Radio Prague.  En savoir plus

InfosDes écoutes téléphoniques de deux journalistes dans l’affaire des Pandur

26-07-2014 14:04 | Lucie Drechselová

Selon le quotidien Právo, la police a suivi les appels téléphoniques de deux journalistes dans le cadre de l’affaire de l’achat des véhicules blindés Pandur. Pendant plusieurs mois en 2011, la police aurait écouté Jakub Svoboda de Právo et Janek Kroupa de Mladá Fronta Dnes ainsi que des nombreux représentants de la police et de la justice. Concrètement, il s’agirait d’élucider la divulgation du rapport d’interrogatoire d’un témoin secret. La police anticorruption traite le dossier des Pandur depuis plusieurs années. En 2009, l’Etat tchèque a acheté 107 véhicules blindés pour 560 millions d’euros, un montant très élevé aux yeux de nombreux experts. 

InfosUne baisse interannuelle du tirage des journaux à l’exception du tabloïd « Aha ! »

14-07-2014 17:04 | Lucie Drechselová

Une comparaison interannuelle du tirage des journaux, publiée par la société ABC ČR, une institution tchèque analogue à l’Office de justification de la diffusion en France, révèle une baisse du tirage de la majorité des grands titres de la presse écrite à l’exception du tabloïd « Aha ! ». Cet adepte de la presse people a enregistré une hausse de 2 000 exemplaires par rapport à mai 2013, pour atteindre un montant de 68 100 impressions. En revanche, le quotidien Mladá Fronta Dnes a enregistrée une baisse de près de 20 000 impressions (passant de 191 100 exemplaires en mai 2013 à 171 800 en mai 2014). Les chiffres du tirage ne pouvant pas remplacer une analyse d’audience, il est néanmoins à noter que le quotidien le plus tiré reste le tabloïd Blesk. Avec 274 000 impressions, il devance de loin tous les autres titres. 

InfosSabina Slonková n'est plus la rédactrice en chef du quotidien Mladá fronta Dnes

30-06-2014 16:23 | Pierre Meignan

Six mois seulement après sa prise de fonction, Sabina Slonková, qui avait remplacé Robert Čásenský, quitte de son propre chef le poste de rédactrice en chef du quotidien libéral Mladá fronta Dnes. Le journal a été racheté l'an passé en juin par Andrej Babiš, un milliardaire à la tête d'un empire industriel ayant récemment investi la politique jusqu'à devenir ministre des Finances. Un mélange des genres qui faisait douter de l'indépendance du quotidien et un certain nombre de journalistes, dont Robert Čásenský, avaient alors quitté la rédaction. A sa prise de fonction, Sabina Slonková, qui a longtemps été journaliste d'investigation pour Mladá fronta Dnes puis pour le site aktuálně.cz, avait déclaré avoir confiance en M. Babiš pour garantir son indépendance. Elle devrait être remplacée par Jaroslav Plesl, jusqu'alors rédateur en chef de l'hebdomadaire Týden. 

InfosLe prix du journalisme décerné à Martin Veselovský pour son émission à la radio nationale

22-05-2014 18:53 | Lucie Drechselová

Le Fonds littéraire tchèque a décerné ce jeudi le prix Karel Havlíček Borovský, qui porte le nom de l'écrivain et journaliste tchèque. Son lauréat 2014 est Martin Veselovský, présentateur des émissions d’information à la télévision publique et la voix d’une émission des interviews à la radio nationale. Le jury composé des professionnels du journalisme a également apprécié deux jeunes auteurs, Jan Kaliba de la radio nationale et Ondřej Koutník du quotidien Lidové noviny. 

InfosPrivatisation de la société minière OKD : le parti de Tomio Okamura porte plainte contre Bohuslav Sobotka

04-04-2014 12:48 | Pierre Meignan

Le parti de l'Aube de la démocratie directe, dirigé par le député Tomio Okamura, a déposé une plainte contre le Premier ministre Bohuslav Sobotka pour son rôle dans la privatisation de la société minière OKD. Celle-ci aurait été vendue pour 4 milliards de couronnes (150 millions d’euros selon le cours actuel de la couronne) en 2004 alors que sa valeur était évaluée à 10 milliards de couronnes (360 millions d'euros). Selon le quotidien Mladá fronta Dnes, Bohuslav Sobotka, qui était ministre des Finances à l'époque, n'aurait pas fait le nécessaire pour éviter cette lourde perte à l'Etat. L'actuel Premier ministre se défend de toute malversation et affirme que la firme OKD a été vendue selon le prix du marché. Tomio Okamura déclare lui que le ministère des Finances et le groupe acheteur, Karbon Invest, auraient pu se mettre d'accord sur le prix de vente de la société minière OKD. 

Rencontres littérairesAntonín Liehm : « On est retombé dans un nombrilisme horrifiant. »

22-03-2014 02:01 | Václav Richter

Antonín Jaroslav Liehm, photo: ČT La vie d’Antonín Jaroslav Liehm est une longue suite d’émigrations. Après avoir quitté son pays en 1969 pour échapper au régime instauré en Tchécoslovaquie par l’occupant russe, il a vécu et travaillé dans plusieurs pays dont la France. Il se considère pourtant et toujours comme un journaliste tchèque. Né en 1924, il est aujourd’hui à l’âge ou l’on se retourne sur son passé mais il refuse de faire des bilans. Il a pourtant accordé à Radio Prague un entretien dans lequel il a évoqué certaines étapes de sa longue vie. Voici la seconde partie de cette interview :  En savoir plus

InfosDécès du plasticien, journaliste et poète, Karel Trinkewitz

16-03-2014 14:47 | Denisa Tomanová

Artiste, journaliste, poète, essayiste et caricaturiste, Karel Trinkewitz, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi en Allemagne des suites d´une longue maladie à l´âge de 82 ans. C´est l´écrivain et dramaturge Pavel Kohout qui a annoncé sa disparition. En 1954, Karel Trinkewitz est expulsé de la faculté de droit pour des raisons politiques. Dans les années soixante, il travaille dans la rédaction de nombreux magazines, et comme rédacteur en chef de la maison d´édition Orbis. Il participe activement au Printemps de Prague, et doit ainsi faire face à la persécution du régime communiste. Deux ans après avoir signé la Charte 77, il est contraint de s´exiler. Il s'installe alors à Hambourg, en Allemagne, et se rend régulièrement en République tchèque après la Révolution de velours. Connu surtout pour avoir été peintre et collagiste, puis écrivain à succès, poète et journaliste littéraire, son oeuvre est proche du surréalisme et du pop art. 

à découvrir

Diffusion actuelle en français