Articles correspondants

Faits et événementsBohuslav Sobotka poursuit sa tournée des ministères

18-07-2014 14:05 | Pierre Meignan

Jan Mládek et Bohuslav Sobotka, photo: ČTK Avant que les membres du gouvernement ne profitent de deux semaines de vacances au mois d’août, le premier ministre Bohuslav Sobotka effectue une revue des troupes pour faire le bilan des presque six mois d’exercice du pouvoir. Jeudi matin, c’était au tour du ministre en charge des droits de l’homme, Jiří Dienstbier. Au programme figuraient la loi sur la fonction publique, la lutte contre la pauvreté ou encore le projet de renforcement des prérogatives du médiateur de la République.  En savoir plus

Économie/CommerceLa République tchèque pourrait perdre 2,4 milliards d'euros des fonds européens

11-07-2014 13:59 | Pierre Meignan

Photo: Štěpánka Budková La République tchèque pourrait perdre jusqu'à 65 milliards de couronnes, environ 2,4 milliards d'euros des fonds européens, de l'argent qu'elle ne serait pas en mesure d'utiliser dans les temps. Le problème est récurrent : le pays est le pire élève en Europe en ce qui concerne l'utilisation des fonds structurels de l'UE. Un rapport publié ce vendredi par l’Office suprême de contrôle (NKÚ), qui évoque cette possible perte de 65 milliards, ne fait que confirmer un constat qui est également celui du ministère pour le Développement régional, lequel est précisément en charge de la gestion de l'argent européen.  En savoir plus

InfosLe ministre de l'Education envisage de différencier le financement des enseignements primaire et secondaire

29-06-2014 18:04 | Pierre Meignan

A la télévision, le ministre de l'Education Marcel Chládek a annoncé ce dimanche vouloir différencier le financement des enseignements primaire et secondaire. Le social-démocrate estime que le primaire devrait être financé avec une dotation prenant en comptant les élèves et les classes. Quant au secondaire, le ministre pense que son financement devrait "refléter davantage les spécialités les plus utiles en pratique". Les premiers changements sont attendus "dans le courant de l'année prochaine". A partir de janvier 2015, un nouveau système de carrière aura pour fonction de permettre une meilleure évaluation des professeurs. 

InfosLe budget du ministère de l'Education en hausse de 140 millions d'euros l'an prochain

27-06-2014 17:09 | Pierre Meignan

Le ministère de l'Education devrait voir son budget augmenter de 3,8 milliards de couronnes, soit environ 140 millions d'euros, l'an prochain. C'est ce qu'a déclaré ce vendredi aux journalistes le ministre Marcel Chládek. Le social-démocrate a indiqué que la hausse prévue à l'origine était de 2 milliards de couronnes (plus de 70 millions d'euros), destinées notamment à augmenter le salaire des professeurs, mais que le premier ministre Bohuslav Sobotka a consenti à un effort supplémentaire de 1,8 milliards de couronnes (moins de 70 millions d'euros). Cette année, le budget de l'Education atteint à peine 4% du PIB du pays, comparé à la moyenne européenne de 6,1%. Le ministre a déclaré que cet argent allait permettre de financer des projets à long terme et d'améliorer l'équipement de certaines écoles. 

InfosLes députés ont donné le feu vert à la constitution des groupes d’enfants comme alternative aux maternelles

20-06-2014 17:20 | Lucie Drechselová

La Chambre basse du Parlement s’est exprimée en faveur de la création de la catégorie des groupes d’enfants. Le projet de loi autorise les entreprises, les mairies, les ONG et les associations de mettre en place des groupes d’enfants à partir d’an un de l’âge jusqu’à la première rentrée scolaire. Les fondateurs devront assurer des locaux et du personnel adéquat ainsi que suivre des plans éducatifs. Ces groupes, qui devraient constituer une alternative aux écoles maternelles surchargées, accueilleront au maximum 24 enfants. L’Etat estime que 1 100 groupes d’enfants pourraient être créés au cours de l’année 2015. Les impôts payés par les parents exerçant un emploi au lieu de la garde leurs enfants apporteraient entre 14 et 21 millions d’euros supplémentaires aux caisses d’Etat. 

Faits et événementsCopies à revoir pour les candidats à la maturita

20-06-2014 15:47 | Lena Sabadel

Photo: Filip Jandourek, ČRo Les résultats ne sont pas bons cette année pour la maturita, l’équivalent du diplôme du baccalauréat en République tchèque. Avec 18,7% d’échec au premier tour, c’est près d’un élève sur cinq qui devra retenter sa chance aux rattrapages. Les épreuves de mathématiques et d’allemand ont été particulièrement redoutables avec respectivement 24,1% et 21,7% d’étudiants recalés. Plus généralement, les résultats ont chuté de 2,5 points en moyenne par rapport à 2013, ce qui force le ministre de l’Education, Marcel Chládek, à revoir lui aussi sa copie.  En savoir plus

InfosTaux de réussite plus faible que les années précédentes pour la maturita, le baccalauréat tchèque

20-06-2014 08:57 | Pierre Meignan

18,7% des lycéens ont échoué à valider leur maturita du premier coup. Il s'agit des pires résultats pour le baccalauréat tchèque depuis l'année 2011. Par rapport à l'an passé, les élèves ont fait moins bien dans toutes les matières. 24,1% des lycéens ont échoué face à leur copie de mathématiques, la matière qui s'est avérée la plus délicate devant l'allemand. Un cinquième des élèves à s'être essayés à la langue de Goethe s'y sont cassés les dents. Le ministre de l'Education, Marcel Chládek a commenté les 2,5 points perdus en moyenne par rapport à 2013 en déclarant que cela n'était pas important au regard du grand nombre d'élèves à échouer chaque année face à cet examen. Selon lui, il y aurait peut-être trop d'élèves à tenter la maturita. Les lycéens malheureux disposent encore d'épreuves de rattrapage pour obtenir le précieux diplôme. 

Faits et événementsLangues étrangères : même sans qualification, les locuteurs natifs pourront continuer à enseigner

23-05-2014 16:02 | Soňa Jarošová

Photo: Filip Jandourek, ČRo Adoptée en 2005, la loi sur les enseignants entrera en vigueur en janvier prochain. Ce texte stipule qu’entre 2004 et 2014, tous les enseignants sans diplôme spécialisé doivent posséder ou au moins entamer une formation pédagogique, sans laquelle ils ne seront plus autorisés à exercer leurs fonctions. Problème : en 2014, 17 000 personnes ne remplissent toujours pas les nouveaux critères. Face au mécontentement général, le ministre de l’Education, Marcel Chládek, a été contraint de faire adopter dans l’urgence un amendement à la loi, qui exempte notamment les professeurs de langues étrangères locuteurs natifs de cette obligation.  En savoir plus

Faits et événementsDébut du baccalauréat tchèque : les mathématiques peu populaires

02-05-2014 15:24 | Pierre Meignan

Photo: ČTK Les examens de la maturita, le baccalauréat tchèque, ont débuté ce vendredi pour 87 500 lycéens. Certains planchent le matin sur les mathématiques, tandis que d’autres ont choisi de passer l’après-midi l’épreuve d’anglais. Réformée en profondeur il y a quatre ans, la maturita, qui est désormais la même pour tous les élèves de République tchèque, ne subit pour une fois pas de changements particuliers cette année. A l’avenir, le ministre de l’Education Marcel Chládek (ČSSD) souhaite cependant que les mathématiques deviennent une épreuve obligatoire.  En savoir plus

InfosDébut des épreuves de maturita, le baccalauréat tchèque, pour 87 500 lycéens

02-05-2014 10:05 | Pierre Meignan

Les épreuves écrites de maturita, le baccalauréat tchèque, ont débuté ce vendredi matin pour 87 500 lycéens. Les élèves se sont d'abord attaqués à l'épreuve de mathématiques et sont confrontés dans l'après-midi à l'anglais. D'autres tests écrits les attendent jusqu'au 13 mai. Pour la première fois depuis quatre ans qu'a été réformée la maturita, pour que les épreuves soient les mêmes pour tous les lycéens, il n'y a pour cette édition pas de changements majeurs par rapport à celle de l'année passée. Les résultats des examens écrits seront connus le 16 mai, débuteront alors les épreuves orales. 

à découvrir

Diffusion actuelle en français