Articles correspondants

Infos300 personnes pour renforcer les effectifs du Centre pour le développement local d’ici deux ans

06-03-2015 16:57 | Pierre Meignan

Le ministère pour le Développement local d’embaucher environ 300 personnes d’ici deux ans pour renforcer les effectifs du Centre pour le développement local. C’est ce qu’a annoncé ce vendredi la ministre Karla Šlechtová après une réunion avec les représentants de l’Association des régions de République tchèque. Les antennes régionales du Centre pour le développement local sont chargées d’étudier les dossiers de demande de subventions issues du Fonds européen de développement régional (FEDER). La ministre souhaite recruter 100 personnes dès cette année. Il s’agit d’une réaction à une restructuration du fonds structurel européen pour la période 2014-2020. La République tchèque est également régulièrement critiquée pour sa mauvaise gestion de l’argent européen et le gouvernement de Bohuslav Sobotka s’est engagé à améliorer ce système. 

InfosDiscordes à propos de la réduction du budget destiné à l’enseignement supérieur

05-03-2015 18:30 | Denisa Tomanová

Le ministre des Finances Andrej Babiš a proposé de réaliser des coupures de près d’un milliard de couronnes (environ 36 millions d’euros) dans le budget destiné aux universités tchèques. Toutefois, le ministre de l’Education, Marcel Chládek, ainsi que le Premier ministre, Bohuslav Sobotka, se sont virulemment opposés à cette proposition, après s’être réunis avec le conseil des recteurs. Le Premier ministre a indiqué qu’avoir suffisamment de fonds pour l’Education était une de ses priorités, avec laquelle il comptait négocier le budget de l’Etat. De son côté, le bureau du ministère des Finances justifie la nécessité de ces coupures budgétaires par une diminution significative des élèves au sein des universités publique tchèques. 

Économie/CommerceSubventions européennes : deux programmes opérationnels restent à négocier

20-02-2015 14:51 | Lucie Drechselová

Photo: Commission européenne La République tchèque a répondu à toutes les objections de la Commission européenne relatives à ses six programmes opérationnels. Le compromis, qui a été trouvé, permettra au pays de bénéficier, pour la période 2014-2020, des subventions en provenance des fonds structurels de l’UE. Les modalités de deux autres programmes restent encore à négocier.  En savoir plus

InfosEducation : 220 000 euros pour la sécurité dans les écoles

19-02-2015 13:38 | Pierre Meignan

Une somme de six millions de couronnes, environ 220 000 euros, va être mis à disposition des écoles pour renforcer leur sécurité à partir d'un fonds du ministère de l'Education prévu à cet effet. Celui-ci a été créé en réaction au décès d'un élève de 16 ans en octobre dernier après avoir été poignardé par une femme souffrante de trouble mental dans une école de la ville de Žďář nad Sázavou. Après ce fait divers, le ministère a lancé une campagne pour vérifier la sécurité des établissements scolaires. 5477 écoles, environ la moitié de l'ensemble des institutions inscrites au registre des écoles, ont ainsi fait l'objet d'un contrôle. Dans 90% des cas, aucun manquement n'a été signalé. 

InfosLes instituteurs des écoles maternelles protestent contre une plus petite hausse de leurs salaires

16-02-2015 17:10 | Lucie Drechselová

Les instituteurs et institutrices dans les écoles maternelles ont lancé une pétition contre la façon dont les hausses des salaires des employés dans l’éducation ont été opérées. En effet, dans les catégories salariales qui les concernent, l’augmentation de la rémunération a été moins prononcée que dans d’autres catégories. Cette mesure touche 41 000 employés. 1 500 pédagogues se sont déjà joints à la pétition seulement à Prague demandant la correction des hausses inégales. Néanmoins, le président de l’Union syndicale de l’enseignement, František Dobšík a souligné que les salaires des instituteurs dans les écoles maternelles ont enregistré une hausse plus importante que ceux de leurs collègues en 2011 et 2012. 

InfosDes subventions dans le domaine du sport visées par l'Office de contrôle suprême

06-02-2015 13:49 | Pierre Meignan

Trois subventions dans le domaine du sport allouées par le ministère de l’Éducation entre 2011 et 2013 font l'objet de plaintes de l'Office de contrôle suprême. Selon le porte-parole de l'institution, le ministère a distribué 800 millions de couronnes (environ 29 millions d'euros) de façon très discutable. Dans certains cas, des subventions ont été attribuées sans que le bénéficiaire n'ait réalisé de demande formelle pour les obtenir. La police travaille sur ces plaintes en suspectant un éventuel abus de pouvoir et une gestion frauduleuse de l'argent public. 

Faits et événementsLe ministère veut mettre fin aux licenciements des enseignants pendant les grandes vacances

05-02-2015 16:17 | Lucie Drechselová

Photo: Filip Jandourek, ČRo Mercredi, le gouvernement a approuvé à l’unanimité le projet de loi visant à éradiquer la pratique en cours depuis de nombreuses années dans certains écoles tchèques qui consiste à licencier les enseignants pour la période des deux mois de vacances durant l’été avant de les réembaucher à la rentrée en septembre, et ce afin de faire des économies.  En savoir plus

InfosEcole - Intégration des enfants handicapés : le ministre de l’Education assure avoir compris le président Zeman

21-01-2015 19:06 | Guillaume Narguet

Le président de la République et le ministre de l’Education se sont rencontrés ce mercredi suite aux déclarations la semaine dernière du chef de l’Etat relatives à l’intégration des enfants handicapés. Miloš Zeman a suscité de nombreuses critiques en affirmant que les enfants handicapés ne devraient pas être scolarisés dans les mêmes établissements et classes que les enfants non-handicapés. Il estime que les enfants, quel que soit leur état de santé, devraient vivre dans un environnement adapté à leurs moyens et à leurs capacités, et avec des enfants se trouvant dans la même situation qu’eux. A l’issue de leur rencontre, le ministre Marcel Chládek a assuré que le président Zeman ne parlait pas des enfants handicapés physiquement. « Comme j’ai compris monsieur le président, il avait à l’idée les enfants qui n’ont pas les capacités mentales pour pouvoir être scolarisés dans le courant éducatif fondamental et ont besoin d’un suivi spécial », a expliqué le ministre, qui a confirmé par ailleurs que les écoles dites pratiques et spéciales avaient leur place dans le système éducatif tchèque. 

Faits et événementsIntégration des enfants handicapés : le président Zeman jette un pavé dans la marre

16-01-2015 16:26 | Guillaume Narguet

Miloš Zeman, photo: ČTK Les enfants handicapés doivent-ils ou peuvent-ils être scolarisés dans les mêmes établissements que les enfants non-handicapés ? Nombreux sont ceux à penser que la question ne se pose même pas. Néanmoins, selon le président tchèque, la réponse est négative. « La vitesse d’une file de voitures dépend de la vitesse de la voiture la plus lente », a affirmé Miloš Zeman pour préciser le sens de sa pensée, lors de son passage, mercredi, dans un centre de rééducation en Bohême de l’Est. Selon le chef de l’Etat, les enfants, quel que soit leur état de santé, devraient vivre dans un environnement adapté à leurs moyens et à leurs capacités, et avec des enfants se trouvant dans la même situation qu’eux. Mais les déclarations de Miloš Zeman, considérées comme infondées y compris par le ministre de l’Education, ont entraîné une avalanche de critiques.  En savoir plus

Faits et événementsEducation : 2 000 instituteurs doivent être remplacés en raison d’un manque de qualification

07-01-2015 15:12 | Denisa Tomanová

Photo: Archives de Radio Prague Le nouvel amendement à la loi se rapportant au corps pédagogique est entré en vigueur au début de cette année. Ainsi à partir du mois de janvier, seuls les instituteurs dûment qualifiés vont pouvoir continuer à enseigner au sein des écoles. Se pose donc désormais la question du remplacement de 2 000 d’entre eux dans les établissements scolaires tchèques.  En savoir plus

à découvrir

Diffusion actuelle en français