Articles correspondants

InfosEcole - Intégration des enfants handicapés : le ministre de l’Education assure avoir compris le président Zeman

21-01-2015 19:06 | Guillaume Narguet

Le président de la République et le ministre de l’Education se sont rencontrés ce mercredi suite aux déclarations la semaine dernière du chef de l’Etat relatives à l’intégration des enfants handicapés. Miloš Zeman a suscité de nombreuses critiques en affirmant que les enfants handicapés ne devraient pas être scolarisés dans les mêmes établissements et classes que les enfants non-handicapés. Il estime que les enfants, quel que soit leur état de santé, devraient vivre dans un environnement adapté à leurs moyens et à leurs capacités, et avec des enfants se trouvant dans la même situation qu’eux. A l’issue de leur rencontre, le ministre Marcel Chládek a assuré que le président Zeman ne parlait pas des enfants handicapés physiquement. « Comme j’ai compris monsieur le président, il avait à l’idée les enfants qui n’ont pas les capacités mentales pour pouvoir être scolarisés dans le courant éducatif fondamental et ont besoin d’un suivi spécial », a expliqué le ministre, qui a confirmé par ailleurs que les écoles dites pratiques et spéciales avaient leur place dans le système éducatif tchèque. 

Faits et événementsIntégration des enfants handicapés : le président Zeman jette un pavé dans la marre

16-01-2015 16:26 | Guillaume Narguet

Miloš Zeman, photo: ČTK Les enfants handicapés doivent-ils ou peuvent-ils être scolarisés dans les mêmes établissements que les enfants non-handicapés ? Nombreux sont ceux à penser que la question ne se pose même pas. Néanmoins, selon le président tchèque, la réponse est négative. « La vitesse d’une file de voitures dépend de la vitesse de la voiture la plus lente », a affirmé Miloš Zeman pour préciser le sens de sa pensée, lors de son passage, mercredi, dans un centre de rééducation en Bohême de l’Est. Selon le chef de l’Etat, les enfants, quel que soit leur état de santé, devraient vivre dans un environnement adapté à leurs moyens et à leurs capacités, et avec des enfants se trouvant dans la même situation qu’eux. Mais les déclarations de Miloš Zeman, considérées comme infondées y compris par le ministre de l’Education, ont entraîné une avalanche de critiques.  En savoir plus

Faits et événementsControverses autour du soutien public à un programme de formation en ligne

07-01-2015 15:12 | Lucie Drechselová

Photo: Filip Jandourek, ČRo En ce début du mois de janvier, le ministère de l’Education a retiré son soutien financier de l’ordre de dix millions de couronnes (plus de 360 000 euros), qu’il avait promis aux organisateurs de formations en ligne dispensées par la prestigieuse université américaine de Johns Hopkins. Au-delà des critiques sur la fiabilité du ministère, l’affaire pose également la question du type de projets éducatifs financés par l’argent public.  En savoir plus

Faits et événementsEducation : 2 000 instituteurs doivent être remplacés en raison d’un manque de qualification

07-01-2015 15:12 | Denisa Tomanová

Photo: Archives de Radio Prague Le nouvel amendement à la loi se rapportant au corps pédagogique est entré en vigueur au début de cette année. Ainsi à partir du mois de janvier, seuls les instituteurs dûment qualifiés vont pouvoir continuer à enseigner au sein des écoles. Se pose donc désormais la question du remplacement de 2 000 d’entre eux dans les établissements scolaires tchèques.  En savoir plus

InfosLe ministère de l’Éducation ne soutiendra pas les cours pour les enfants talentueux

05-01-2015 15:41 | Lucie Drechselová

Le ministère de l’Éducation a décidé de ne pas soutenir un programme des cours en ligne destinés aux enfants talentueux. Il s’agit, selon l’adjoint au ministre, d’un projet élitiste et discriminatoire pour les familles des milieux modestes car une participation d’au moins 5 000 couronnes (181 euros) est exigée de chaque étudiant. Au départ, le ministère a néanmoins promis une somme de dix millions de couronnes pour payer 80% des frais pour suivre ces cours en ligne dispensés par la prestigieuse université américaine de Johns Hopkins. Sa nouvelle décision peut également mettre en péril le projet de création à Prague d’un centre pour la jeunesse talentueuse pour l’Europe centrale. Depuis 2010, plus de 600 collégiens et lycéens tchèques ont suivi les cours en ligne provenant des Etats-Unis. 

Infos2000 professeurs des écoles sans diplômes appelés à quitter leurs fonctions

05-01-2015 13:12 | Pierre Meignan

L'amendement à la loi sur les travailleurs pédagogiques étant entré en vigueur début janvier, 2000 professeurs ne disposant pas des qualifications nécessaires sont appelés à quitter leurs fonctions. Ils étaient en tout 17 000 à ne pas disposer des diplômes adéquats mais la nouvelle législation a prévu une série d'exceptions, notamment pour les professeurs de plus de 55 ans pouvant justifier au moins 20 ans d'expérience ou pour des enseignants bénéficiant du titre "d'expert". Dans certains cas, les professeurs non qualifiés peuvent cependant rester en poste jusqu'à ce que les directeurs des écoles leur trouvent un remplaçant. 

InfosPlusieurs exceptions permettent aux enseignants sans diplôme de pédagogie de rester sur leur poste en 2015

27-12-2014 17:14 | Lucie Drechselová

L’amendement à la loi sur les employés pédagogiques entre en vigueur en janvier 2015 permettant à certains enseignants sans diplôme de pédagogie de sauvegarder leur poste. La norme législative considère comme suffisamment qualifiés les enseignants âgés de plus de 55 ans avec une expérience de vingt ans, les locuteurs natifs des langues étrangères et les « experts » ayant de l’expérience pratique avec la matière qu’ils enseignent. Les professeurs tchèques sans diplôme de pédagogie avaient dix ans pour compléter leur éducation. Le délai arrive à l’échéance en 2015. Les écoles qui risqueraient de perdre une grande partie de leur corps enseignant peuvent autoriser pour un temps précis les cours des enseignants sans diplôme. 

Faits et événementsAugmentation du nombre de naturalisations depuis l’autorisation de la double citoyenneté

19-12-2014 15:24 | Lucie Drechselová

Photo: Commission européenne Parmi les pays de l’Union européenne, la République tchèque fait partie de ceux qui octroient le moins sa citoyenneté aux étrangers. Cela reste vrai bien que le nombre de demandes de naturalisation soit en nette augmentation depuis janvier dernier et l’autorisation de détenir plusieurs nationalités.  En savoir plus

Économie/CommerceLa République tchèque demande un délai supplémentaire pour utiliser les fonds européens alloués pour la période 2007-2013

21-11-2014 12:27 | Lucie Drechselová

Photo: Commission européenne Lors de la réunion du Conseil de l’Union européenne, qui a eu lieu les 18 et 19 novembre derniers à Bruxelles, la République tchèque, ainsi que d’autres Etats membres, ont demandé à ce que soit prolongée la période durant laquelle le pays pourra encore bénéficier des fonds européens alloués pour la période 2007-2013. Si sa demande n’est pas retenue, la République tchèque risque de perdre entre 20 et 30 milliards de couronnes (près d’un milliards d’euros).  En savoir plus

Faits et événementsLe projet qui fait découvrir l’Islam aux élèves crée polémique

04-11-2014 16:10 | Denisa Tomanová

Photo: Ruth Livingstone / freeimages Le projet « Musulmans à travers les yeux des écoliers tchèques » a démarré ce lundi dans les lycées de République tchèque. S’il s’agit d’un projet éducatif, qui veut favoriser la tolérance et familiariser les étudiants tchèques avec le monde de l’Islam, le ministre de l’Education, Marcel lui a ôté sont patronage projet au mois de septembre dernier. Le projet dépend ainsi de la seule discrétion des directeurs des lycées.  En savoir plus

à découvrir

Diffusion actuelle en français