Tous les articles Rencontres littéraires

Quelques idées à retenir

03-01-2009 03:00 | Václav Richter

Pour le début de la Nouvelle année, j’aimerais jeter un regard en arrière et vous rappeler quelques-unes des personnalités que je vous ai présentées dans le cadre des ces rencontres littéraires au cours de 2008. C’étaient des rencontres enrichissantes que je ne suis pas prêt d’oublier. Je vous propose donc quelques extraits de tous ces entretiens dans lesquels les personnalités interrogées ont formulé des idées qui méritent d’être retenues car elles donnent matière à réflexion.   En savoir plus

Josef Lada: «J’ai tâché de saisir le charme particulier de Noël dans mes dessins.»

27-12-2008 03:00 | Václav Richter

Josef Lada Des images d’une simplicité désarmante dessinées d’une ligne épaisse, des images qui nous ramènent toujours vers le paysage de notre enfance, c’est ainsi que se présente à premier abord l’oeuvre du dessinateur et peintre Josef Lada. Des milliers de dessins colorés ou en noir et blanc qu’il nous a laissés, ne cessent de nous rappeler les enfants que nous avons été et de nous demander combien de pureté enfantine nous avons su garder dans nos cœurs adultes.  En savoir plus

Un amour de Karolína Světlá

20-12-2008 03:00 | Václav Richter

Karolína Světlá Elle s´appelait Johanna Mužáková mais était connue sous le pseudonyme de Karolína Světlá. Dans la seconde moitié du XIXe siècle elle a créé une oeuvre littéraire qui est un des fondements de l’art du roman tchèque. Aujourd’hui encore il y a des lecteurs qui apprécient son talent évocateur et les personnages hauts en couleur de ses romans et contes. Elle savait mieux que tous les hommes de lettres tchèques de son temps nouer l’intrigue, tenir le lecteur en haleine et lui faire comprendre les espérances et les déceptions des héroïnes de ses oeuvres. Et pourtant si l’on parle encore aujourd’hui d’elle, si sa photo apparaît de temps en temps dans les journaux, si le réalisateur Otakar Vávra a tourné un film sur sa vie et cette vie a fait également l’objet d’une émission télévisée, c’est grâce à un court épisode de sa jeunesse, grâce à son amour pour le poète Jan Neruda.   En savoir plus

Madeleine Gobeil-Noël: «Simone de Beauvoir, au fond, était éprise d’absolu.»

13-12-2008 03:00 | Václav Richter

Simone de Beauvoir A l’occasion du centenaire de Simone de Beauvoir nous avons accueilli à Prague Madeleine Gobeil-Noël. Cette Canadienne née à Ottawa a eu le privilège d’être, pendant une trentaine d’années, une amie proche de celle qui était probablement la femme française la plus controversée du XXe siècle. Madeleine Gobeil-Noël a entamé une correspondance avec Simone de Beauvoir à l’âge de 15 ans et lui a rendu sa première visite à Paris en juin 1958. L’amitié avec l’auteur du Deuxième sexe a profondément marqué la vie de la jeune Canadienne qui allait devenir universitaire, journaliste, et finalement directrice de la section des Arts et de la Vie culturelle à l’UNESCO. C’est cette rencontre cardinale de sa vie que Madeleine Gobeil-Noël a évoqué aussi au micro de Radio Prague.  En savoir plus

Les grands thèmes de Danièle Sallenave

06-12-2008 03:00 | Václav Richter

Auteur de romans, d’essais et de pièces de théâtre, Danièle Sallenave a collaboré avec des revues importantes dont «Temps modernes», mais aussi avec le journal «Le Monde». Sa riche bibliographie témoigne de l’ampleur et de l’importance des thèmes qui l’intéressent, thèmes qui seront peut-être décisifs pour l’évolution de la civilisation. Parmi ces thèmes - le féminisme et la condition féminine mais aussi le rapport de notre société vis-à-vis des religions. Lauréate de plusieurs prix littéraires, dont celui de l’Académie française, elle a fondé en 2005 un festival littéraire à Savennières près d’Angers, pays de son enfance. Au début de cette année, elle a publié chez Gallimard une biographie de Simone de Beauvoir. C’est ce livre qui a été évoqué, entre autres thèmes, par Danièle Sallenave dans un entretien accordé à Radio Prague:  En savoir plus

Angelin Preljocaj ou comment traduire un conte des frères Grimm en langage du corps

29-11-2008 03:00 | Václav Richter

Comment transformer une œuvre littéraire en danse ? Quels moyens chorégraphiques et scéniques utiliser ? La danse est-elle un bon moyen pour raconter une histoire? Toutes ces questions se sont posées à Angelin Preljocaj, un des meilleurs chorégraphes de notre temps, qui a décidé de raconter par la danse Blanche Neige, le célèbre conte de fées des frères Grimm. Son imagination appuyée par la musique de Gustav Mahler et les costumes du grand couturier Jean-Paul Gaultier, a donné naissance à un spectacle admiré par le public et la critique. Lors de sa tournée en Tchéquie Angelin Preljocaj a évoqué la gestation de ce ballet au micro de Radio Prague.   En savoir plus

Bernard Noël : La rencontre avec Tatarka

22-11-2008 03:00 | Václav Richter

Dominik Tatarka Bernard Noël a marqué de sa griffe la poésie française des dernières décennies et, grâce à son roman Le Château de Cène, il reste aussi une figure importante de la littérature érotique. Lors de sa récente visite à Prague, où il a participé aux Journées internationales de la Poésie, il s’est avéré que ce poète et journaliste avait noué, dans les années 1980, des contacts avec les milieux intellectuels tchèques et slovaques et notamment avec plusieurs écrivains condamnés au silence par le régime communiste. Parmi ces intellectuels, il y avait aussi l’écrivain slovaque Dominik Tatarka ayant vécu entre 1913 et 1989. La personnalité de cet auteur proscrit par le régime, mais aussi la situation des dissidents tchèques et slovaques de ces années sombres, ont été évoqués par Bernard Noël dans le livre «La rencontre avec Tatarka» et sont aussi le sujet de la seconde partie de l’entretien accordé par le poète français à Radio Prague:   En savoir plus

Bernard Noël : «Le règne de la quantité ne peut annoncer que la fin des choses auxquelles nous tenons. »

15-11-2008 03:00 | Václav Richter

Bernard Noël (Foto: www.toulouse.cervantes.es) C’est grâce aux Journées internationales de la Poésie que nous avons accueilli à Prague Bernard Noël, personnage incontournable de la littérature française des dernières quarante années. Le nom de cet auteur de nombreux ouvrages en prose et en vers est toujours lié au roman Le Château de Cène dont l’érotisme exacerbé a provoqué, lors de sa parution en 1969, un scandale et a valu à Bernard Noël un procès pour outrage aux bonnes moeurs. Il serait cependant bien injuste de réduire l’oeuvre de cet écrivain à un seul roman, car il a bâti, au fil des années, une oeuvre poétique d’une profondeur et d’une portée hors du commun, oeuvre couronné en 1992 par le Prix national de la Poésie. Sensible aux maux de notre époque, Bernard Noël reste également un observateur désabusé de l’appauvrissement spirituel de la culture contemporaine. C’est de tout cela qu’il a été question dans un entretien que Bernard Noël a accordé à Radio Prague et dont voici la première partie :   En savoir plus

Alena Wagnerová: «Ce n’est qu’à Prague qu’on peut comprendre l’oeuvre de Franz Kafka.»

08-11-2008 03:00 | Václav Richter

Alena Wagnerová, pédagogue, dramaturge et écrivain tchèque, vit depuis 1969 en Allemagne. Parmi ses amours littéraires, il y a deux écrivains tchèques d’origine juive, Franz Kafka et Jiří Weil. Elle a publié des biographies de Kafka et de son amie Milena Jesenská, livres qui ont paru aussi en France. Tandis que la lecture de Kafka a été pour elle « une libération et une aide », l’écrivain Jiří Weil, lui a inspiré beaucoup de sympathies et aussi une nouvelle. C’est de tout cela qu’elle a parlé dans un entretien accordé à Radio Prague :   En savoir plus

Un Tchèque en Alsace

01-11-2008 03:00 | Václav Richter

«Que peut bien faire un Tchèque en Alsace ? », demande un des personnages de la nouvelle intitulée « La cathédrale de Strasbourg ». La vie de son auteur Jiří Weil a été cruellement marquée par les régimes totalitaires du XXe siècle. Déjà dans les années 1930 ce communiste convaincu connaît pendant son séjour en Union soviétique la prison stalinienne et n’échappe au goulag que grâce à l’intervention des communistes tchèques. Echappant au Charybde stalinien il tombe dans la gueule du Scylla nazi. D’origine juive, il ne survit à la Deuxième Guerre mondiale que parce qu’il décide de disparaître, de passer à la clandestinité. Jiří Weil laissera à la postérité plusieurs romans et recueils de nouvelles qui, sans être tout à fait autobiographiques, reflètent les déboires amères de sa vie.   En savoir plus

à découvrir

Archives

février 2009

lumamejevesadi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728

janvier 2009

lumamejevesadi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

décembre 2008

lumamejevesadi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Archive complète

Diffusion actuelle en français