Infos | Tous les articles


L'extradition du hacker russe présomé Evgueni Nikouline vers les Etats-Unis vient saper les bases de la coopération entre la République tchèque et la Russie, estime le ministère russe des Affaires étrangères qui a ainsi expromé son mécontentement vis-à-vis des autorités tchèques.

La République tchèque a extradé vendredi dernier le hacker russe Evgueni Nikouline vers les Etats-Unis. Une décision prise après que la plus haute instance juridique du pays avait rejeté une procédure en appel de dernière minute. Arrêté en octobre 2016 par la police tchèque dans un hôtel pragois, Evgueni Nikouline est accusé par les Etats-Unis d'avoir été à l'origine de cyberattaques contre LinkedIn, Dropbox et Formspring.

La Russie, où souhaitait lui-même retourner Evgueni Nikouline, demandait également son extradition pour des faits mineurs de vol en ligne. Récemment en visite en République tchèque, Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants des Etats-Unis, s'est félicité de la décision tchèque et a déclaré que la procédure d'extradition du hacker vers les Etats-Unis était légitime dans la mesure où le pays en avait fait la demande avant la Russie et que les dégâts que Evgueni Nikouline auraient causés seraient bien plus important que dans son pays d'origine. A noter que la Télévision tchèque a annoncé que l'avocat tchèque du hacker russe, Martin Sadílek entend se tourner dans les semaines à venir vers le Conseil constitutionnel de la République tchèque ainsi que porter l'affaire à la Cour européenne des droits de l'Homme.