Infos | Tous les articles


Le Premier ministre Bohuslav Sobotka est favorable à une augmentation des salaires dans le secteur public. Il l’a du moins affirmé ce mardi lors d’une réunion avec le président de la Confédération tchéco-morave des syndicats, Josef Středula. Le chef du gouvernement a notamment promis qu’il soutiendrait le projet des syndicats visant à augmenter, à compter de novembre prochain, les salaires des enseignants de 15 % et ceux des autres employés dans le secteur public de 10 %. La mesure qui concernerait quelque 670 000 personnes, sera discutée par le gouvernement et les syndicats lundi prochain. A cette occasion, les ministres devraient également aborder une hausse du salaire mensuel minimum lequel pourrait augmenter, à partir de 2018, de 1200 couronnes (46 euros) pour atteindre 12 200 couronnes (466 euros).

Le Premier ministre tchèque a également indiqué qu’il entendait parler des augmentations de salaires avec le président français, Emmanuel Macron, et le chancelier autrichien, Christian Kern, à l’occasion de leur rencontre à Salzbourg prévue pour le 23 août prochain et qui devrait porter sur la lutte contre le dumping social et salarial dans l’UE. Bohuslav Sobotka a notamment précisé qu’il voulait inviter les sociétés françaises et autrichiennes actives sur le marché tchèque à augmenter les salaires de leurs employés de manière plus significative. Cela pourrait selon lui contribuer à réduire les différences de niveau de vie entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est.