Archives: Histoire | Seconde Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale

Nazis en Bohême : des plans à court terme, des plans à long terme

30-05-2012 14:45 | David Alon

Alors qu'une exposition à Prague rappelle la vie sous le régime nazi dans les pays tchèques et les 70 ans du décès du chef du protectorat Heydrich à la suite d’un attentat réalisé par la résistance tchèque, nous vous proposons de revenir sur la vie des membres du parti nazi dans le protectorat de Bohême-Moravie, et plus particulièrement sur l’un des principaux protagonistes : Adolf Eichmann.  En savoir plus

Soixante-dix ans après l’attentat contre Reinhard Heydrich

28-05-2012 16:46 | Magdalena Hrozínková

La réplique du camp de concentration de Mauthausen dans le parc de la place Charles Pour beaucoup, il s’agit du plus grand acte de résistance de la Seconde Guerre mondiale : le 27 mai 1942, deux résistants tchécoslovaques ont perpétraient à Prague un attentat contre le Protecteur de Bohême-Moravie Reinhard Heydrich. Alors troisième homme le plus puissant de la SS, Heydrich est mort de ses blessures une semaine plus tard. A l’occasion de cet anniversaire, l’ONG Post Bellum a installé une réplique du camp de concentration de Mauthausen dans le parc de la place Charles, en plein centre de Prague. Cette réplique abrite une exposition consacrée à sept parachutistes ayant participé à l’attentat, ainsi qu’à leurs collaborateurs et familles exécutés à Mauthausen en octobre 1942.  En savoir plus

Lidice, revisiter son histoire et son passé tragique par l’émotion

09-05-2012 15:19 | Paul Bauer

Le 10 juin prochain, la République tchèque s’apprête à commémorer le soixante-dixième anniversaire du massacre de Lidice. Cette semaine, l’association Sonosfera audiodrama, en partenariat avec l’Institut d’étude des régimes totalitaires, présente au public son travail de reconstitution de l’atmosphère du village avant la tragédie. Un projet qui n’est pas sans générer quelques remous dans la presse en raison du soutien financier et symbolique d’un partenaire encombrant : le bureau pragois des Allemands sudètes.  En savoir plus

Laurent Binet : « L’attentat contre Heydrich, le plus grand acte de résistance de la Seconde Guerre mondiale »

08-05-2012 | Anna Kubišta

Laurent Binet HHhH. Derrière ce titre de roman qui peut, à juste titre, susciter l’interrogation se cache un acronyme : "Himmlers Hirn heisst Heydrich", soit : Le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich. Une expression utilisée par les nazis eux-mêmes pour désigner le chef de la Gestapo et protecteur de Bohême-Moravie Reinhard Heydrich, un des dirigeants nazis les plus redoutables et redoutés du IIIe Reich. C’est à sa figure, mais surtout aux deux parachutistes tchécoslovaques qui l’ont abattu en 1942 que s’est intéressé l’écrivain français Laurent Binet dans son roman paru en 2009 chez Grasset, prix Goncourt du premier roman en 2010. Tout comme Jonathan Littell et ses Bienveillantes ou Yannick Haenel avec Jan Karski, Laurent Binet fait partie de ces jeunes auteurs qui ont investi une époque dramatique qu’ils n’ont pas connue, au moment où les derniers témoins de la Shoah disparaissent peu à peu. Pour cette raison sans doute aussi, son ouvrage s’interroge dans le même temps sur la façon d’écrire un roman historique, sans travestir la réalité. Nous vous proposons à l’occasion de ce 8 mai qui commémore la fin de la Deuxième guerre mondiale une rediffusion de l’entretien accordé par Laurent Binet à Radio Prague.  En savoir plus

1945-1950 : l’armée tchécoslovaque de la restauration nationale au socialisme d’Etat

11-04-2012 16:42 | Paul Bauer

Les années qui suivent la fin de la Seconde Guerre mondiale sont une période encore mal connue de l’histoire contemporaine. Tandis qu’en Europe centrale, les mouvements forcés de population et le déplacement des frontières redessinent la carte politique de l’Europe centrale, les armées nationales qui se reconstituent au lendemain de la guerre participent au maintien de la cohésion nationale et de la sécurité des Etats. Au même moment, la montée au pouvoir des communistes, sortis vainqueurs du conflit mondial, joue en faveur de la logique des deux blocs qui s’impose progressivement et pour plusieurs décennies comme le nouvel ordre géopolitique de l’Europe. Paul Lenormand est un jeune historien doctorant à l’IEP Paris et au Cefres à Prague. Son travail de recherche porte sur la création de l’armée tchécoslovaque entre 1945 et 1950. Au micro de Radio Prague, il raconte les premières années de cette nouvelle armée, son rôle de ciment du ‘tchécolosvaquisme’ et son orientation vers le socialisme d’Etat.  En savoir plus

La vie quotidienne des habitants de Lidice resurgit du passé

19-03-2012 16:35 | Václav Richter

Lidice Le 10 juin prochain, 70 ans se seront écoulés depuis l’anéantissement du village de Lidice par lequel les nazis se sont vengés de l’attentat ayant coûté la vie à Reinhard Heydrich, protecteur du Reich en Bohême-Moravie. 148 habitants ont été exécutés, les femmes envoyées dans des camps d’extermination, et les enfants partiellement exterminés, partiellement placés dans des familles allemandes pour être rééduqués. Pour évoquer le sort du village rasé, l’association civique Sonosféra prépare un projet original : une évocation de la vie quotidienne à Lidice la veille de la tragédie.  En savoir plus

Anita Rind ou la quête d’une vie à la recherche de sa famille disparue dans les camps (II)

08-02-2012 14:32 | Anna Kubišta

La maison de la famille Rind à Kaplice, en 1979 Suite et fin de l’entretien réalisé avec Anita Rind, ancienne correspondante du monde, auteur d’un ouvrage intitulé « Ainsi étions-nous », sorti aux éditions Gaussen en 2010. Dans la première partie de cet entretien, Anita Rind avait évoqué les origines de sa famille en Tchécoslovaquie, sa naissance en France, le temps du bonheur des vacances d’été lorsqu’avec son frère et sa sœur, ils se rendaient à la maison familiale de Kaplice. Puis la guerre, l’Occupation et la survie miraculeuse des Rind à la déportation, après avoir vécu cachés pendant toute la durée du conflit. La famille restée en Tchécoslovaquie n’a pas eu cette chance. Et très vite Anita Rind s’est donné pour objectif de retrouver les traces de ces proches exterminés par la fureur nazie.  En savoir plus

Anita Rind ou la quête d’une vie à la recherche de sa famille disparue dans les camps nazis (I)

25-01-2012 14:08 | Anna Kubišta

Ainsi étions-nous est le résultat d’une quête. Celle d’Anita Rind, fille de Paul et Ady Rind, tous deux Juifs de Tchécoslovaquie qui se sont retrouvés, comme bien d’autres, dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Si la famille d’Anita Rind a miraculeusement survécu, cachée dans le Sud de la France, pendant toute l’Occupation, presque tous leurs proches restés en Tchécoslovaquie ont péri dans les camps d’extermination nazis. Pendant plus de trente ans, Anita Rind a fouillé les archives pour retrouver la trace de ces proches disparus. Radio Prague vous propose la première partie d’un entretien réalisé avec Anita Rind, sur cette quête de longue haleine.  En savoir plus

Un projet éducatif et un livre inspirés du geste héroïque de Nicholas Winton

13-01-2012 16:11 | Magdalena Hrozínková

C’est une histoire désormais bien connue : un certain Nicholas Winton, un homme d’affaire britannique, a organisé, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, le départ en train de presque 700 enfants tchèques et slovaques, pour la plupart d’origine juive, à Londres. Cet acte courageux a été révélé, un peu par hasard, dans les années 1980. Depuis, environ 300 hommes et femmes, vivant aux quatre coins de la planète et qui avaient ainsi été sauvés d’une mort certaine ont été retrouvés.  En savoir plus

Le « choix de Sophie » à la tchèque : des « cours sionistes » pour s’enfuir en Palestine

28-12-2011 12:33 | Anna Kubišta

Zuzana au Danemark, photo: sophieschoice.webgarden.cz C’est l’histoire d’un choix. Un choix qui a sauvé la vie d’une jeune fille juive pendant la Seconde guerre mondiale. Un choix qui lui a permis de vivre alors que ses sœurs, elles, ont connu un destin tragique. Un choix fait par une mère qui n’est pas sans rappeler le fameux « choix de Sophie », dans le roman de William Styron. Cette histoire, c’est celle de Zuzana Ledererová, un destin que fait revivre Judita Matyášová, une jeune journaliste passionnée.  En savoir plus

à découvrir

Archives

juin 2012

lumamejevesadi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

mai 2012

lumamejevesadi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

avril 2012

lumamejevesadi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30

Archive complète

Diffusion actuelle en français